Témoignage de Claire, étudiante à Singapour et investie dans la CCFS

Claire a pris la parole lors de la messe de départ du Père Patrick, dimanche 30 mai. Retrouvez ici son témoignage.

Bonjour à tous,

Je m’appelle Claire, j’ai 20 ans et je suis arrivée à Singapour il y a 2 ans pour faire mes études à l’ESSEC directement après mon BAC.

Pourquoi ai-je rejoint la CCFS ?
Tout simplement parce que dans un premier temps, j’ai toujours habité en France avant et j’ai eu la chance d’être dans des paroisses dynamiques et jeunes avec des groupes scouts, de prières et une maîtrise.
J’ai ainsi grandi dans la religion catholique et dans la foi qui occupe une place importante dans ma vie.
Donc lorsqu’en fin d’année de terminale, j’ai été acceptée au Bachelor de l’ESSEC sur le campus de Singapour, j’avais une semaine pour confirmer mon choix, et, notamment afin de rassurer mes parents de laisser partir leur fille de 18 ans à l’autre bout du monde, j’ai voulu leur montrer que je serai bien accueillie sur place.

J’ai donc directement recherché sur Google ces 4 mots clefs “Singapour paroisse catholique française” et je suis bien sûr tombée sur le super site de la CCFS !
J’ai envoyé un mail expliquant ma situation et, immédiatement, j’ai été ajoutée sur les groupes WhatsApp : Tables Ouvertes et Jeunes Pros Singapour par exemple !

En septembre 2019, me voilà donc fraîchement arrivée à Singapour, et on me recrute directement pour être cheftaines jeannettes.
Au début, c’est alors grâce aux scouts que je rencontre le père Patrick, les autres chefs et cheftaines, les chefs de groupe, puis très vite, d’autres jeunes, via notamment le groupe Tables Ouvertes et cette année le groupe de louange et d’adoration.
Aujourd’hui, beaucoup d’entre eux sont d’ailleurs devenus de bons amis.

Ainsi, à Singapour, j’ai pu continuer à vivre ma foi et pratiquer ma religion via l’accueil et les activités de la CCFS. J’ai été invité par des familles à déjeuner après la messe, à dîner en semaine après mes cours, ou encore pour des journées plage etc…

J’ai alors découvert la force et le soutien de la communauté, grâce à laquelle j’ai pu me sentir chez moi pendant ces 2 années à Singap, malgré l’éloignement avec la famille et les épreuves de la vie étudiante.

En effet, lorsqu’on quitte le cocon familial pour partir faire ses études on se pose tout un tas de questions sur la vie, l’avenir, la religion, etc. et on se construit un peu tout seul finalement… Mais grâce à la communauté catholique, je me suis épanouie et j’ai pu vivre une expérience bien plus enrichissante que la simple vie étudiante de l’ESSEC.

Je souhaite donc remercier tout d’abord le père Patrick pour son dynamisme et sa motivation ! Mais aussi toute la communauté pour son accueil.

Et si je peux donner un dernier conseil, destiné à tous les jeunes de terminale qui vont s’éloigner l’année prochaine de leurs parents pour leurs études, c’est vraiment d’essayer de trouver cette communauté, ce groupe de prière, ce groupe scout ou cette paroisse qui vous permettra de vous épanouir et de vous construire davantage dans votre vie d’étudiants et d’être heureux tout simplement !