Juin approche : mois des mercis, mois des au revoir !

La CCFS remercie tous ceux qui se sont mis cette année encore au service de la communauté, participant à sa croissance et à son rayonnement. Grâce à l’implication et le dévouement de très nombreux bénévoles, la CCFS a pu proposer, malgré une actualité contraignante, des messes et des temps de prière tout au long de l’année et a eu la joie de préparer et vivre les sacrements. 

Avant de quitter Singapour, certains d’entre vous ont accepté de livrer le souvenir qu’ils garderont de la CCFS. 

« Arrivés en Septembre 2018, la paroisse a été très vite un lieu important pour notre ressourcement. J’ai eu la chance de pouvoir participer au pèlerinage des mères de famille en septembre 2018. Trois jours intenses en Indonésie, tant au niveau sportif (escalade d’un ‘’petit’’ volcan avec toutes ces jeunes mamans) qu’au niveau spirituel (rencontres de belles jeunes âmes, attentives aux autres et ouvertes sur le monde, émerveillement devant la beauté de la création). La messe à l’aube au sommet du volcan restera un grand moment de mon séjour asiatique. Nous rentrons en France le cœur rempli de belles rencontres. Bon vent à tous, ceux qui restent et ceux qui s’envolent vers de nouveaux horizons. »
Benedicte et Hubert de Brémond d’Ars

« Nous ne nous sommes jamais sentis aussi fiers d’être chrétiens tout en étant ouverts aux autres et en ayant le sentiment qu’au final nous avons tous le même Dieu. Cette invitation à la tolérance nous aura donné envie de nous engager dans la communauté catholique française en tant que musicien, catéchiste et de participer au parcours Zachée. »
Bénédicte Bodin

« Cette diversité culturelle impressionnante, cette harmonie ethnique et religieuse m’ont appris l’importance de sortir de ma zone de confort et de toujours aller vers l’autre. Tous ces voyages inoubliables dans les pays voisins n’ont fait que renforcer ce sentiment. Mais aussi la nécessité d’avoir des liens communautaires extrêmement solides afin d’avoir de véritables amis ou personnes sur lesquelles compter, et de toujours avoir une épaule sur laquelle se reposer. Pour ma part, le meilleur exemple est celui de la communauté catholique francophone. Par exemple, mon expérience aux scouts m’a fait rencontrer des personnes que je n’oublierai jamais, en plus de m’avoir apporté des valeurs que je garde encore aujourd’hui. »
Cyprien Venot

« Je me rappelle qu’au tout début, j’appréhendais l’expatriation, notamment à Singapour. J’imaginais une vie pleine de mondanités superficielles, d’argent facile et de désert spirituel. Je me suis laissée surprendre !  Nous sommes tombés dans cet oasis, ce point d’eau et de végétation dans lequel l’amitié se mêle à l’intimité, la création chante son hymne quotidien au travers des paysages si différents. 
Même si c’est grâce à l’entreprise de Bertrand que nous avons eu la chance de séjourner à Singapour, c’est aussi parce que le Seigneur nous attendait ici que nous avons dit oui ! 
Merci à Père Patrick et la communauté pour son accueil chaleureux et merci à tous nos amis pour leur présence sans faille! »
Adélaïde Minguet

« Arrivé début Août à Singapour, je me suis engagé comme chef de Troupe et SMO. L’accueil de la communauté francophone a été formidable entre les tables ouvertes, les repas et les nombreuses discussions.
Mon engagement en tant que chef n’a pas été de tout repos malgré mes deux ans d’expérience en France. Le covid a été dur pour les jeunes puisqu’il restreignait les moments de partage en troupe si essentiels à la transmission. Cependant nous avons pu camper et ceux qui le souhaitent ont pu prononcer leur promesse. Cette expérience m’a beaucoup appris de la psychologie des jeunes.
Cette année m’a confirmé mon besoin de me mettre au service des autres et c’est pour cela que je vais passer l’année prochaine un an chez les pompiers en tant qu’ingénieur avec l’occasion de faire une garde par semaine en secours à victime. »
Foucault

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *