L’Edito du Père Patrick : « La communauté peut être notre famille. »

5 ans d’attente pour venir découvrir et servir en Asie.
Espérer continuer une formation interreligieuse en découvrant sur place des hauts lieux d’histoire.
Approfondir des liens d’amitié dans une communauté catholique francophone.
Et partir au bout de …3 ans.
Sans vraiment dire au revoir, merci.
Vais-je rester sur une frustration ?
Me reviens en mémoire notre fil conducteur de cette année pastorale très particulière:
“Lève toi. Il t’appelle. Aie confiance.”
Si nous sommes debout ou essayons de l’être, c’est grâce à notre communauté. C’est cette réalité que je conserve pour moi.
Ce que vous m’avez apporté tous, proches ou loin de l’Eglise.
La garde rapprochée de notre communauté, les membres de l’équipe d’animation pastorale ou une personne rencontrée à l’occasion d’un évènement.
C’est l’importance de faire corps, d’être visible. Nous avons tous fait l’expérience de l’absence de nos proches et amis. La communauté peut être alors notre famille.
La communauté est ce que vous en faites.
Un merci immense à tous ceux qui prennent part à l’annonce de l’Evangile.
Un pardon pour ceux que je n’ai pas su écouter et rencontrer.
J’ai été heureux au milieu de vous.
J’ai choisi de servir mes parents âgés et mon frère handicapé pendant quelque temps en ce moment d’incertitude. Être à leur écoute, aménager leur maison et prendre du temps avec eux.
Je serai au service d’une communauté rurale à soutenir avec un prêtre plus jeune et malade.
Si je peux vous être utile en France, n’hésitez pas à me solliciter. Soutenir un de vos étudiants, une peine…
Ma joie ? Elle est déjà dans l’accueil que vous accorderez au nouvel aumônier et dans ceux qui s’investiront au sein de notre COMMUNAUTÉ.
Bonne route à tous et en union de prière.
Père Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *