Les fleurs dans la culture chinoise : un éclairage de Caroline

Dites-le avec des fleurs !

Invitation anodine, petite injonction à laisser la parole au symbolisme floral. Selon le destinataire et l’esprit de la missive (amour, joie, tristesse…) les fleurs choisies seront différentes. Le lys, symbole de pureté et de chasteté, sera la fleur de choix pour une gerbe dédiée à la vierge Marie. Pour une déclaration, les roses rouges sont une évidence. Votre fleuriste vous déconseillera les roses jaunes qui, pour certains, sont toujours le signe d’une trahison ou d’une séparation.

Et pour compliquer la situation, le langage des fleurs est tout sauf universel. Offrir des fleurs peut donc être source de malentendus.

Dans la culture chinoise, les différentes variétés et couleurs peuvent véhiculer un message radicalement différent de celui qui nous est familier. Il est donc préférable de s’informer et/ou de demander de l’aide à son fleuriste avant d’offrir des fleurs en Asie.

Offrir des fleurs en Chine : usages et traditions

En Chine, offrir des fleurs est un usage relativement moderne. Il y a encore quelques générations, les fleurs coupées étaient réservées principalement aux funérailles. Et bien qu’une « missive florale » soit désormais une pratique acceptée, il est souvent préférable d’offrir une plante en pot, symbole ce croissance, plutôt qu’un bouquet. Mais attention,  ceci est vrai si la personne à laquelle on adresse la plante est en bonne santé. Si ce n’est pas le cas, la plante en pot porte un message négatif et signifie que la maladie n’est pas définitivement vaincue.

Placées sur le pas de la porte comme une haie d’honneur, les grandes compositions avec les cartes de vœux sont un must pour l’ouverture d’un commerce. Ce n’est nullement l’œil, la saison ou le hasard qui influencent la composition. Le ou la fleuriste aura judicieusement choisi des fleurs à la floraison longue et au parfum exubérant…car les vœux pour cette nouvelle entreprise sont : « prospérité et richesse exubérante ».

Offrir des fleurs à une personne de culture chinoise ; quelques conseils non exhaustifs

Les fleurs blanches sont presque toujours réservées aux funérailles. Les épines et les chardons représentent la douleur et la difficulté.

Offrir des fleurs de grenadier est parfait pour un couple de jeunes mariés à qui l’on souhaite une nombreuse progéniture. On peut aussi offrir des fruits riches en graines, à l’image des grenades… Et vous l’aurez deviné, à éviter pour une maitresse de maison ayant passé la quarantaine !

Les lys sont des fleurs qu’on s’offre mutuellement au sein d’un couple. De couleur rouge, ils sont le gage d’une union heureuse et d’un amour qui dure…plus de cent ans.

On réservera les orchidées pour les personnes plus âgées. Elles reflètent la noblesse de caractère acquise avec l’expérience. Confucius, dit-on, les comparait à un gentilhomme vertueux, le parfait cadeau pour un homme âgé au « caractère vénérable ».

Pour une femme, le choix se portera sur les pivoines, associées à la beauté féminine et au charme.

En Chine, une fleur par saison

En Chine chaque saison est associée à une fleur : l’hiver aux fleurs de prunier, le printemps à l’orchidée, l’été au lotus, l’automne au chrysanthème.

Les fleurs de prunier

Pour les Chinois, ces fleurs sont le symbole de l’hiver et un signe avant-coureur du printemps. La floraison précoce des pruniers – alors que la plupart des branches des autres arbres sont encore dénudées – symbolise la résilience et la persévérance face à l’adversité. Dans la froideur de l’hiver, la beauté discrète de ces fleurs est comme élégance d’un autre monde. Une métaphore de la beauté intérieure, de l’humilité face à des conditions difficiles.

L’orchidée

Elle est la fleur associée au printemps. Son caractère est dit modeste et raffiné. Car bien que belle, elle n’aime pas les feux des projecteurs et grandes foules, elle préfère une intimité feutrée. Car saviez-vous que cette plante abhorre les grands parterres de fleurs, elle ne s’épanouit qu’en petits groupes et dans des zones isolées !

L’orchidée est un sujet de prédilection pour les artistes chinois, car ne peint pas une orchidée qui veut. Ce n’est qu’avec talent et assiduité qu’on arrive à saisir sa délicatesse et sa fragilité.

Une orchidée du nom de « Vanda Miss Joaquim » est la fleur de Singapour. Lors d’évènements comme la fête nationale, elle est présente sur les bannières et les banderoles. La cité-jardin l’a immortalisée sur des timbres, des billets de banque ou encore des pièces de monnaie. Elle est aussi représentée sur de nombreux articles souvenirs, bijoux etc.

Le Lotus

Le lotus est la fleur de l’été, symbole de pureté et de fécondité (car porte de nombreuse graines ;-). Pour les bouddhistes, cette plante aux fleurs d’un blanc immaculé  – qui pousse dans des eaux saumâtres – symbolise la pureté d’un esprit éclairé qui parvient à s’épanouir au cœur même de la souffrance du samsara (monde).

Depuis plus de 1000 ans, le lotus, aussi bien sa fleur que ses feuilles, ses graines et ses racines sont largement utilisées dans la médecine et la cuisine chinoise. Dans le lotus « tout est bon » comme on le dit chez nous….

Le lotus fait partie de la famille botanique des Nelumbonaceae. Famille distincte des Nymphéacées à laquelle appartient le nénuphar. Car contrairement au nénuphar dont la floraison est à fleur d’eau, le lotus, lui, est la seule plante aquatique à éclore bien au-dessus de la surface de l’eau.

Les Chrysanthèmes

Depuis 1919 et suite à une demande du président français Raymond Poincaré, les chrysanthèmes sont le symbole du deuil en France. Cette année-là, il avait demandé que tous les monuments aux morts soient fleuris. Les chrysanthèmes étant encore en fleur le 11 novembre, ils devinrent la fleur de prédilection des cimetières et des monuments funéraires commémorant les morts au combat. La tradition est restée, les chrysanthèmes sont devenus les fleurs de la Toussaint, des tombes et donc par association de la mort.

Mais en Chine, leur signification est tout autre. Les chrysanthèmes symbolisent l’automne.  Dans le calendrier lunaire chinois, le neuvième mois est aussi connu comme « mois des chrysanthèmes ».  Les pétales de chrysanthème parfument un vin qu’on boit le neuvième jour du neuvième mois lors du « Festival du double neuf ». Ils sont aussi utilisés pour des infusions apaisantes, d’où les cannettes de « Chrysanthemum Tea » qu’on trouve un peu partout.

L’automne de la vie est le moment où l’on prend sa retraite… le choix des chrysanthèmes s’impose donc tout naturellement pour des vœux de retraite paisible.

Et pour conclure, deux plantes incontournables dans la culture chinoise

Le Bambou

Le bambou a une longue histoire dans la culture chinoise. Il est utilisé comme matériel de construction notamment pour les échafaudages. Les fibres de bambou sont utilisées dans les textiles et en cuisine pour la fabrication de récipients ou ustensiles à usage unique (ex : riz cuit dans du bambou) ou de bols etc…
N’oublions pas aussi le rôle du bambou dans les festivités du Nouvel An Chinois. En effet, les pétards firent leur apparition quand des villageois chinois découvrirent que des tiges de bambou, une fois chauffées, explosaient.

La symbolique associée au bambou est multiple. La tige (chaume) du bambou, creuse et sans feuilles, est un symbole de modestie. Les articulations, le long de la tige, se prononcent « jié » en chinois, un homophone du mot signifiant intégrité morale. Son port droit, sans ramification, illustre la vertu et l’honnêteté. Souple, gracieux et fort utile dans la vie quotidienne,  le bambou est un vrai parangon de vertu pour les confucianistes et les taoïstes.

Comme pour l’orchidée, savoir rendre justice au bambou en peinture est un challenge, il se dit que certains peintres ont consacré toute leur vie à ne peindre rien d’autre que des bambous.

Le « Lucky Bamboo », porte bonheur vendu partout avant le Nouvel An chinois, n’appartient pas à la famille des bambous malgré son nom, son apparence, et ses tiges d’un vert brillant, mais à celle des Dracaena ! Néanmoins les 5 éléments de son Feng shui sont censés porter chance. Car il associe l’élément terre avec les pierres entourant les tiges ; l’élément métal avec les pièces de monnaie décoratives ou un pot en métal ; l’élément eau utilisée pour nourrir les plantes ; l’élément feu ave le ruban rouge ; et bien sûr, l’élément bois ave le  bambou lui-même.

Grand avantage, il est extrêmement facile d’entretien. Un apport d’eau toutes les semaines , en s’assurant que les racines soient recouvertes, suffit. Si on le met en terre, il faudra l’arroser lorsque le sol sera sec au toucher. Et mieux vaut le garder à l’abri de la lumière directe.

Le chou

Il y a aussi ces plantes dont le symbolisme nous échappe totalement. Avez-vous remarqué que lors de la danse du lion pour le nouvel an chinois, le lion, bien que carnivore, dévore avec plaisir et appétit un chou, et qu’à Chinatown on trouve un peu partout des porte-bonheurs en forme de choux ? Chou en chinois se dit bái cài ou qīng cài. Le son « cai » a une connotation positive car homonyme de richesse ou argent. Et le souhait de nouvel an en mandarin « gong xi fa cai » ne se traduit pas par bonne année mais par année prospère !

Si la couleur blanche du cœur du chou est pour nous, occidentaux, un détail sans importance, dans l’empire du milieu ce n’est pas le cas. Le blanc est la couleur de la pureté, par analogie le caractère idéal de la nature de toute personne.

Ce symbolisme permet de mieux comprendre pourquoi l’une des pièces les plus célèbres du Musée National de Taïwan soit un chou sculpté dans le jade. Attendez-vous; comme pour la Joconde, à faire la queue pour admirer cette pièce phare dont la beauté et la symbolique m’ont totalement échappé lors de ma visite.

En Occident aussi, le chou a sa symbolique. La première chose qui vient à l’esprit est probablement le film La soupe au choux . Mais bien avant que ladite soupe permette à Jean Carmet et Louis de Funès de communiquer avec des extra-terrestres, la tradition était de servir une soupe aux choux aux jeunes mariés. De nombreux témoignages attestent qu’on attribuait au chou la propriété de rendre fertile, le remède idéal pour les problèmes de fécondité. C’est probablement pour cette raison qu’on fait naître les garçons dans les choux …

L’alimentation moderne ne nie nullement les bienfaits du chou à en juger par la mode du chou « kale ». Ce chou est consommé depuis longtemps comme légume d’hiver dans le nord de l’Europe. A la fois bon marché, consommé après les premiers gels, riche en vitamines, aux propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires, il est consommé en potée bien grasse avec des saucisses et des pommes de terre.  Après une expatriation en Allemagne du Nord, découvrir à Singapour son rôle phare dans la cuisine healthy ainsi que son prix fut une surprise de taille. Comme quoi le proverbe « autres pays autres mœurs » s’applique aussi au règne végétal….

Merci à Caroline pour cet article.

A Singapour depuis 2014 avec son mari et sa fille scolarisée à l’école canadienne, Caroline est fascinée par l’Asie et la richesse des musées de la cité-état. Elle a suivi plusieurs formations de Friends of Museum et est actuellement guide bénévole dans 3 musées et centres du patrimoine.