Feuille de messe du Jeudi Saint

Communauté catholique francophone de Singapour, Kuala-Lumpur et Phnom Penh

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est images-2.png.

Annonces

Messes

II reste des places pour l’office de la Passion : pour s’inscrire, c’est ici.
Tous les autres offices de la semaine sainte sont complets. Ils sont néanmoins diffusés en direct sur la plateforme zoom. Possibilité de communier à domicile le jour de Pâques, contacter le drive-in ici

Pour la veillée Pascale et les  messes de Pâques : venez en blanc et portez votre médaille de baptême !  
Vous pouvez transmettre vos intentions au Père Patrick pour les messes de la semaine. 

Pour prier

  • Nouveau ! Lancement du groupe de prière pour les couples et les parents sous la protection de Louis et Zélie Martin. Toutes les infos ici.

Pour approfondir

  • Vendredi j’approfondis La pénitence, une joie à découvrir. 3/ « Il était une fois…la pénitence. » – Article à découvrir ici.

Pour soutenir la CCFS

  • A lire, le message du conseil économique ici

Chant d’entrée

La nuit qu’il fut livré, le Seigneur prit du pain
En signe de sa mort, le rompit de sa main
Ma vie, nul ne la prend mais c’est moi qui la donne
Afin de racheter tous mes frères humains

Après qu’il eut soupé pour la dernière fois
S’offrit comme victime au pressoir de la croix
Mon sang, versé pour vous, est le sang de l’alliance
Amis faites ceci en mémoire de moi

Et nous, peuple de Dieu, nous en sommes témoins
Ta mort, nous l’annonçons par ce pain et ce vin
Jésus ressuscité, ton église t’acclame
Vainqueur, passé du monde à la gloire sans fin

Tu viens revivre en nous ton mystère pascal
Éteins en notre chair le foyer de tout mal
Nous sommes tes sarments, sainte vigne du Père
Fais-nous porter du fruit pour le jour triomphal

Seigneur, nous attendons ton retour glorieux
Un jour tu nous prendras avec toi dans les cieux
Ton corps est la semence de vie éternelle
Un jour tu nous prendras à la table de Dieu

Kyrie

Seigneur Jésus, envoyé par le Père, pour guérir et sauver les hommes, prends pitié de nous Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison

O Christ, venu dans le monde, appeler tous les pécheurs, prends pitié de nous !
Christe eleison, Christe eleison, Christe eleison

Seigneur Jésus, élevé dans la gloire du Père, où tu intercèdes pour nous, prends pitié de nous !
Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison

Gloria

Gloria in Excelsis Deo

Paix sur la terre aux hommes qu’il aime, nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce pour ton immense gloire ; Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

Seigneur, Fils unique, Jésus-Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père. Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous. Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière. Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

Car Toi seul es saint, Toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très-Haut : Jésus-Christ, avec le Saint-Esprit dans la gloire de Dieu le Père. Amen.

Première Lecture

Lecture du livre de l’Exode (Ex 12, 1-8.11-14)

En ces jours-là, dans le pays d’Égypte, le Seigneur dit à Moïse et à son frère Aaron : « Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois, il marquera pour vous le commencement de l’année. Parlez ainsi à toute la communauté d’Israël : le dix de ce mois, que l’on prenne un agneau par famille, un agneau par maison. Si la maisonnée est trop peu nombreuse pour un agneau, elle le prendra avec son voisin le plus proche, selon le nombre des personnes. Vous choisirez l’agneau d’après ce que chacun peut manger. Ce sera une bête sans défaut, un

mâle, de l’année. Vous prendrez un agneau ou un chevreau. Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour du mois. Dans toute l’assemblée de la communauté d’Israël, on l’immolera au coucher du soleil. On prendra du sang, que l’on mettra sur les deux montants et sur le linteau des maisons où on le mangera. On mangera sa chair cette nuit-là, on la mangera rôtie au feu, avec des pains sans levain et des herbes amères. Vous mangerez ainsi : la ceinture aux reins, les sandales aux pieds, le bâton à la main. Vous mangerez en toute hâte : c’est la Pâque du Seigneur. Je traverserai le pays d’Égypte, cette nuit-là ; je frapperai tout premier-né au pays d’Égypte, depuis les hommes jusqu’au bétail. Contre tous les dieux de l’Égypte j’exercerai mes jugements : Je suis le Seigneur. Le sang sera pour vous un signe, sur les maisons où vous serez. Je verrai le sang, et je passerai : vous ne serez pas atteints par le fléau dont je frapperai le pays d’Égypte. Ce jour-là sera pour vous un mémorial. Vous en ferez pour le Seigneur une fête de pèlerinage. C’est un décret perpétuel : d’âge en âge vous la fêterez. »

– Parole du Seigneur.

Psaume (Ps 115)

R/ La coupe de bénédiction est communion au sang du Christ.

Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu’il m’a fait ?
J’élèverai la coupe du salut, j’invoquerai le nom du Seigneur.

Il en coûte au Seigneur de voir mourir les siens !
Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur, moi, dont tu brisas les chaînes ?

Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce, j’invoquerai le nom du Seigneur.
Je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple.

Deuxième lecture

Lecture de la lettre de Saint Paul apôtre aux Corinthiens (1 Co 11, 23-26)

Frères, moi, Paul, j’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis : la nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. »

Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.

– Parole du Seigneur.

Évangile

Évangile selon saint Jean (13, 1-15)

Parole éternelle du Père, Gloire à toi Jésus Christ
Parole éternelle du Père, Gloire à toi notre vie

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.

Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains,qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? » Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. »

Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. » Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

When the time of the Jewish Passover was near Jesus went up to Jerusalem, and in the Temple, he found people selling cattle and sheep and doves, and the money changers sitting there. Making a whip out of cord, he drove them all out of the Temple, sheep and cattle as well, scattered the money changers’ coins, knocked their tables over and said to the dove sellers, ‘Take all this out of here and stop using my Father’s house as a market.’ Then his disciples remembered the words of scripture: I am eaten up with zeal for your house. The Jews intervened and said, ‘What sign can you show us that you should act like this?’ Jesus answered, ‘Destroy this Temple, and in three days I will raise it up.’ The Jews replied, ‘It has taken forty-six years to build this Temple: are you going to raise it up again in three days?’ But he was speaking of the Temple that was his body, and when Jesus rose from the dead, his disciples remembered that he had said this, and they believed the scripture and what he had said. During his stay in Jerusalem for the feast of the Passover many believed in his name when they saw the signs that he did, but Jesus knew all people and did not trust himself to them; he never needed evidence about anyone; he could tell what someone had within.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est images-1.png.

Homélie

Lavement des pieds – Notre Dieu s’est fait homme

Notre Dieu s’est fait homme pour que l’homme soit Dieu
Mystère inépuisable, fontaine du Salut
Quand Dieu dresse la table, il convie ses amis
Pour que sa vie divine soit aussi notre vie

Le Seigneur nous convoque par le feu de l’Esprit
Au banquet de ses noces célébrées dans la joie
Nous sommes son Église, l’épouse qu’il choisit
Pour vivre son alliance et partager sa vie

Merveille des merveilles, miracle de ce jour
Pour nous Dieu s’abandonne en cette Eucharistie
Chassons toute indolence, le Christ est parmi nous
Accueillons sa présence et offrons-nous à lui

Il frappe à notre porte le Seigneur Tout-Puissant
Il attend humble et pauvre, mendiant de notre amour
Dénué d’arrogance, sous l’aspect de ce pain
Il se donne en offrande pour demeurer en nous

Que nos cœurs reconnaissent en ce pain et ce vin
L’unique nécessaire qui surpasse tout bien
Ce que nos yeux contemplent, sans beauté ni éclat
C’est l’amour qui s’abaisse et nous élève à lui

– Amen

Prière universelle

Aujourd’hui, avec le Christ qui s’offre pour l’humanité toute entière, laissons monter vers Dieu, le Père, nos prières. 

Pour les pasteurs de l’Eglise : Nous te confions tous les prêtres, les pasteurs, ceux qui sont au service de Ta Parole et de Tes sacrements ; qu’ils soient remplis de l’Esprit du Seigneur pendant ce temps de pandémie.  Nous prions en particulier pour Père Patrick au service de nos communautés de Singapour et Kuala Lumpur durant cette période.

Pour les  pouvoirs politiques : que leurs décisions dans cette situation s’orientent toujours vers la santé, la vie des peuples, avec un soin tout particulier pour les plus pauvres et les plus fragiles.

Pour la communauté mondiale et en particulier pour tous ceux qui, en ces Jours saints, dans notre société, vivent comme si Dieu n’existait pas : afin qu’un jour, ils ouvrent leur cœur à sa Parole d’amour.

Pour les malades et les soignants : Nous prions pour les malades et leur famille : que tu sois à côté et parmi eux  afin qu’ils ne se sentent pas seuls, abandonnés sur leurs chemins de croix ! Qu’ils croisent ou rencontrent des ami(e)s, qui soulagent, par leur présence, la lourdeur et la dureté de leur épreuve. Que les soignants à leur côté soient soutenus sans arrêt par l’amour de Dieu

Pour les croyants : nous te rendons grâce pour le sacrement de l’Eucharistie que tu as institué au sein de l’Eglise ! Que ceux qui participent à ton Repas puissent devenir, à leur tour, nourriture pour leurs frères en se laissant transformer à ton image et à ta ressemblance ; que ceux qui en sont privés découvrent vraiment le sens plénier de leur vie terrestre.

Dieu notre Père, accueille nos prières de ce jour, par ton fils, le Christ, notre Seigneur qui se donne à toi, qui se donne à nous. Amen

Chant d’offertoire 

Ô vrai corps de Jésus Immolé pour nous sur la croix,
Toi dont le coté transpercé laissa jaillir le sang et l’eau,
Nous t’adorons, nous te contemplons.
Fais-nous goûter la joie du ciel, maintenant et au combat de la mort !
Ô doux Jésus, Ô fils de Marie,
Nous t’adorons et nous te contemplons, Ô doux Jésus.

Obole Digitale à la Quête !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-2.png.

PayNow   UEN : T08CC4019H

Sanctus

Anamnèse

Notre Père

Notre Père,
Qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié, 
Que Ton règne vienne, 
Que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi 
A ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation mais délivre-nous du Mal.
Car c’est à Toi qu’appartiennent, le règne, la puissance et la gloire, 
Pour les siècles des siècles,
– Amen

Agneau de Dieu

Chant de communion:

C´est toi Seigneur le Pain rompu, livré pour notre vie.
C´est toi, Seigneur, notre unité, Jésus ressuscité.

1 – Jésus, la nuit qu´il fut livré, rompit le pain et dit :
Prenez, mangez : voici mon corps, livré pour l´univers.

2 – Jésus, la nuit qu´il fut livré, montra le vin et dit :
Prenez, buvez : voici mon sang, versé pour l´univers.

3 – Je donnerai gratuitement à ceux qui m´ont cherché,
Et tous les pauvres mangeront, parole du Seigneur.

4 – Je suis le pain qui donne vie : qui croit en moi, vivra ;
Et je le ressusciterai, au jour de mon retour.

5 – Je suis venu pour vous sauver et non pour vous juger :
C´est notre Père qui m´envoie pour vous donner la vie.

6 – Nous partageons un même pain, dans une même foi,
Et nous formons un même corps : l´Eglise de Jésus.

7 – C´est maintenant le temps de Dieu : il faut nous préparer.
C´est maintenant le temps de Dieu : il faut changer nos coeurs.

8 – Avant d´aller vers mon autel, regarde ton prochain :
Pardonne et réconcilie-toi, puis viens dans ma maison.

9 – Si nous souffrons en Jésus Christ, en lui nous régnerons.
Si nous mourons en Jésus Christ, en lui nous revivrons.

Action de grâce

In manus tuas Pater, commendo spiritum meum

Procession pour le reposoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *