Quel est le sens de la couronne de l’Avent ? Un article de Sara

La couronne de l’Avent, un symbole de victoire sur le pêché.

A l’entrée de la nouvelle année liturgique, nous sommes nombreux à réaliser une couronne de l’Avent. L’observation de cet objet temporel est une excellente façon de nous préparer à la naissance du Christ.

Le feuillage

Pendant très longtemps, la couronne de l’Avent fut un simple symbole d’éternité et de victoire sur le pêché. Elle est en effet composée de feuillages persistants (sapin, laurier, houx…). Le sapin est le symbole du triomphe de la vie sur la mort. Pour les chrétiens, le sapin peut avoir une double signification : il représente l’arbre de vie du paradis mais aussi la croix du Christ qui apporte la vie nouvelle. Le laurier est également une représentation de la victoire, depuis l’antiquité. Quant au houx, il peut évoquer le Christ Roi avec sa couronne d’épines.

Au XIXème siècle, un pasteur allemand ajoute au feuillage 20 petites bougies et 4 grandes pour symboliser le temps de l’attente vers Noël. Dans sa forme actuelle, la couronne comporte 4 larges chandelles qui symbolisent les 4 dimanches qui précèdent Noël. Chacune représente une étape dans le salut du monde.

Les 4 bougies

La première bougie symbolise le pardon accordé à Adam et Ève. La deuxième représente la foi d’Abraham et de tous les patriarches qui ont cru à la venue du Seigneur. La troisième bougie, comme le troisième dimanche de l’Avent, représente la joie et notamment celle de David célébrant l’Alliance avec Dieu. La quatrième bougie correspond à l’enseignement des prophètes qui annoncent un règne de justice et de paix.

A chaque fois que nous allumons ces bougies, nous éclairons notre intérieur et apportons symboliquement de l’espoir dans la nuit tombée.

Réalisée en famille, la couronne de l’Avent peut être un très bon support d’approfondissement de la foi. Elle permet de réfléchir ensemble à ce que nous croyons. Chaque bougie allumée prépare notre cœur à l’attente de l’incarnation de Dieu sur terre. Aussi, n’hésitez pas à passer quelques heures avec ciseaux et rubans pour discuter autour de la table de ce qui nous conduit vers la joie de Noël.

Merci à Sara pour cette contribution.