Edito du Père Patrick : préparons-nous à la joie de Noël

Frères et sœurs,

Tout d’abord, je veux vraiment vous redire toutes mes prières, ma proximité, ma fraternité en tant que pasteur de la communauté. Je sais combien vous pouvez compter sur les membres de l’EAP qui veillent à ce que notre communauté vive. Malgré tous nos efforts, je vois s’installer une fatigue dans ces nouvelles manières de vivre notre foi. Et la situation en France n’arrange rien.

La seule chose que je puisse vous dire est de rester fermes dans votre foi en Jésus. Ne l’abandonnons pas et restons unis pour vivre un Noël qui sera différent pour un grand nombre d’entre nous.

Qu’allons nous faire à Noël ?

Nous allons vivre un profond ,vrai, joyeux, simple et fraternel Noël ! Et nous décider à déployer cette fête dans toutes ses dimensions.

Je vous propose pour cela de commencer dès le premier week-end de l’Avent à préparer votre appartement, votre maison à la joie de Noël. Doit-on s inquiéter déjà de savoir si les enfants pourront voir le Père Noël comme je l’ai lu dans un article ?

Je sais que les enfants de notre communauté vivront les fêtes à l’écoute du Christ,  se réjouiront de la nativité devant la crèche, enverront des lettres à leur famille et feront de ce Noël un temps d attente et de désir. L’amour sera présent. Nos enfants sauront voir l’amour de Dieu pour chacun dans la venue de cet enfant Jésus.

Je vous partage quelques idées pour le temps de l’Avent  :

Les décorations de cette année ne seront pas secondaires. Elles seront importantes pour témoigner de cette joie intérieure qui est en nous.

Dés le premier dimanche de l’Avent, vous pourriez fabriquer une couronne de l’Avent, ouvrir la première fenêtre du calendrier de l’Avent.

Vous pourriez représenter chaque membre de votre famille, loin ou proche, dans la crèche ou y mettre un collègue, un cousin, les grands-parents .

Vous pourriez aussi mettre en place un conte de Noël. Et vous, les scouts ou guides ou anciens scouts, la veillée n’est pas seulement réservée au week-end scout. Pourquoi ne pas en organiser une pour vos familles ?

Je vous invite aussi à réfléchir à un geste de partage avec les plus pauvres. Réfléchissez à cela en famille autour de la parole de Dieu. Vous pourriez répondre à l’appel de solidarité des associations avec lesquelles nous travaillons.
A Noël, vous pourriez inviter des amis, une famille ou des personnes seules .Veillez à prendre soin des nouveaux, de nos amis célibataires.

Cette année, l’Esprit Saint nous précède pour faire de ce Noël un temps de paix de partage, un Noël intérieur aussi. Notre communauté est fraternelle et solidaire, je sais que nous veillons les uns sur les autres. Alors j’aimerais simplement vous rappeler les paroles fortes du pape Jean-Paul II : « n’ayez pas peur ! »

Je vous rappelle que je suis disponible pour aller à votre rencontre.

Fraternellement,

Père Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *