Que nous disent les Écritures de l’engagement ? La réponse de Magali.

C’est la rentrée, l’heure de prendre de nouveaux engagements ou de répondre aux appels qui fusent « Engagez-vous ! ». C’est bien beau mais pourquoi ? 

Qu’il le veuille ou non, le chrétien est engagé dès son baptême. Cet engagement s’enracine dans la décision de rejeter le mal et de suivre le Christ tout en proclamant la foi de l’Eglise (Credo). Tout un programme que nous sommes invités à mettre en œuvre chaque jour en paroles et en actes.

« Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites, que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus, en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père » Col 3,17.

Il y va de notre sanctification et de notre salut car l’heure viendra où nous devrons rendre compte de notre fidélite à cet engagement initial qui oriente toute notre vie. 

S’engager, c’est mettre Dieu à la première place, lui consacrer du temps (dans la prière, la lecture de la Parole), avec la certitude confiante qu’Il nous aime et veut notre bien

« Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. » Mt 6, 33 ; « Nous le savons, quand les hommes aiment Dieu, lui-même fait tout pour contribuer à leur bien, puisqu’ils sont appelés selon le dessein de son amour. » Ro 8,28),

qu’Il est à nos côtés et nous donne la force de persévérer

« Toi donc, mon enfant, trouve ta force dans la grâce qui est en Jésus Christ » 2 Tim 2,1  

Le Christ s’est engagé le premier, pour nous sauver de la mort et du péché. Il a ouvert la voie et nous invite à le suivre en nous mettant au service de ceux qui ont besoin de nous. Notre croissance spirituelle et notre intimité avec le Christ n’ont en effet de sens que si elles nous dépassent et touchent les autres. Le chemin le plus sûr pour aller vers Dieu passe par l’amour du prochain

« Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu », alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas. Et voici le commandement que nous tenons de lui : celui qui aime Dieu, qu’il aime aussi son frère. »1 Jn 4, 20).

Chacun selon ses talents est invité à partager l’amour qu’il reçoit et à rayonner de sa foi. Saurons-nous reconnaître l’appel de Dieu dans telle ou telle demande d’engagement pour répondre comme Samuel ?

« Me voici ! », « Parle, ton serviteur écoute. » (1 S 3,4 ; 1 S 3,10)

Prendrons-nous le temps de discerner et répondre avec foi et amour pour ne pas fuir comme Jonas ?

« La parole du Seigneur fut adressée à Jonas, fils d’Amittaï :« Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, et proclame que sa méchanceté est montée jusqu’à moi. »Jonas se leva, mais pour s’enfuir à Tarsis, loin de la face du Seigneur. » Jon 1,3) 

Il y a mille façons d’être « lumière du monde et sel de la terre » (Mt 5, 13-14) comme la CCFS nous le proposait l’an dernier, alors, « Engagez-vous ! ».

Magali se présente….

Baptisée à 15 ans dans l’Eglise Réformée, il m’aura fallu 10 ans de mariage, de participation à la messe et de questionnement pour me convertir en 2010 à Sydney. Après 7 années à Hong Kong où j’ai poursuivi mon chemin de foi au sein de la CCFHK, me voici à Singapour depuis un an. J’accompagne les collégiens et lycéens à la première Communion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *