Lettre des volontaires MEP

le
Quelques nouvelles des 4 volontaires MEP en Indonésie Maglaure, Catherine, Pierre, et moi-même (Damien).
 
Bonjour,
 
Ce confinement a modifié un peu nos habitudes. À la moitié du mois de mars, l’école s’arrête à Tanjung-pinang, il ne reste plus que 10 jeunes au foyer des garçons, ceux qui habitent les îles les plus reculées. Nous ajustons avec Pierre le programme de la journée, l’école se fait en ligne et les jeunes travaillent le matin et se détendent ensuite. L’ambiance est très sympa, les jeunes se sentent en vacances, et nous aussi. En Indonésie, le confinement est annoncé seulement pour 2 semaines, toutes les 2 semaines, globalement. Don,c au bout d’un moment nos derniers jeunes sont rentrés chez eux. 
 
Bredouilles, nous décidons avec l’accord de nos responsables de visiter Maglaure et Catherine dans leur foyer encore plein, pour donner un petit coup de main sur l’île de Batam. Là-bas aussi, l’école se fait intégralement au foyer, on peut alors aider les enfants à faire leurs devoirs et jouer avec eux quand c’est possible. Les filles nous embauchent pour faire des crêpes pour les enfants, des gâteaux, ou des jus de fruits. L’avantage, c’est qu’avec le franc parler des enfants, on se rend très vite compte si c’est à leur goût ou non. Mais très vite ce foyer se vide également, nous ne fêterons Pâques qu’avec une poignée d’enfants. Nous nous consolons cependant bien vite avec la communion et l’adoration que nous avons pu avoir pendant le Triduum Pascal. 
 
Après 3 semaines, on décide de revenir à Bintan avec les filles. En effet nous n’étions plus très utiles et il y a du boulot au foyer de Tanjung-Pinang. Nous travaillons tous les matins : entretien, ménage, jardin, gestion des déchets, tri de clés, rangement… il y a de quoi faire. L’après-midi est plus tranquille, nous en profitons pour faire un peu de sport, lire, se reposer, jouer aux cartes, films,… Nos journées sont également animées par un petit rythme de prière ayant pour sommet l’Eucharistie, qui est célébrée tous les jours au foyer, quel privilège.
 
Voilà. Aujourd’hui les choses ont un peu évolué puisque la fin de mission est déjà arrivée pour certains. Catherine et Pierre sont rentrés en France lundi et Maglaure jeudi. Le départ ne fut pas sans émotions. Bien-sûr, nous n’avions pas pensé que notre mission puisse évoluer de cette manière mais il a fallu nous adapter au mieux, toujours dans la joie de la mission. Petite pensée pour Maglaure qui est arrivée mi-février en Indonésie et qui a donc passé plus de temps en « mission-confinement » qu’en « mission-prévue ». Mais ces trois volontaires partent tout de même heureux d’avoir servi à leur manière l’Eglise locale et espèrent pouvoir un jour revoir ces indonésiens si sympas. 
 
Quant à moi, je reste pour l’instant au foyer et j’attends patiemment la reprise des cours qui devrait avoir lieu mi-juillet.
Nous espérons que vous allez bien et que ce virus ne vous a pas trop causé de peine.
A bientôt
 
Maglaure, Catherine, Pierre et Damien
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *