De l’Ascension à la Pentecôte, neuf jours pour demander l’Esprit Saint

Depuis toujours, l’Eglise nous appelle à prier une neuvaine à l’Esprit Saint entre l’Ascension et la Pentecôte pour demander les dons de l’Esprit, en communion de prière avec la Vierge Marie et les Apôtres qui « d’un seul cœur participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes, dont Marie, la mère de Jésus » (Ac 1, 14) en attendant d’être « revêtus d’une force venue d’en haut » (Lc 24,49).

Les dons de l’Esprit Saint 

Saint Thomas d’Aquin par sa réflexion théologique, a formalisé une liste de sept dons de l’Esprit. Lorsque le chrétien cultive avec soin ces sept dons, qu’il reçoit lors de la Confirmation, il en recueille les douze fruits : la charité, la joie, la paix, la patience, la longanimité, la bonté, la bénignité, la mansuétude, la fidélité, la modestie, la continence et la chasteté ».

  • La crainte 

La crainte n’est pas la peur de Dieu mais le sens de sa grandeur, la conscience de l’infinie distance entre Lui et nous. Elle suscite l’humilité et l’émerveillement, lutte contre l’orgueil qui conduit l’homme à se considérer comme sa propre fin et le sépare de Dieu.

  • La piété 

La piété est étroitement liée à  la crainte. Elle combat l’égoïsme. Elle fait obstacle à la froideur et à l’indifférence, inspire au cœur de l’homme des dispositions à la tendresse et au dévouement et lui permet ainsi de rejoindre le projet d’amour de Dieu. 

  • La science 

La  science permet de reconnaître Dieu à l’oeuvre dans la nature et dans l’histoire, d’avoir accès à la vérité, de saisir la volonté de Dieu.  « On voit chaque chose dans son véritable jour, qui est le jour de la foi »

  • La force 

Dieu sait que le parcours de l’homme est jalonné d’épreuves et de souffrances. La force lui confère les ressources nécessaires pour les dépasser. Elle donne la persévérance dans l’épreuve, le courage du témoignage, aide à accomplir son devoir d’état et à vivre le combat spirituel.

  • Le conseil 

Le conseil est le don du discernement spirituel. Il dispose à voir clair en soi et dans les autres, permet d’ajuster ce qu’il convient de faire ou d’éviter, de dire ou de taire. Le conseil éclaire la force. Par le conseil, l’Esprit Saint agit sur notre intelligence, comme il agit sur notre volonté par la force.

  • L’intelligence 

L’intelligence aide à entrer dans le mystère de Dieu, à comprendre de l’intérieur la foi, les Écritures, à distinguer l’erreur de la vérité.  Différemment des dons précédents, elle ne combat pas les inclinaisons négatives de l’homme mais l’amène à la contemplation, cette relation intime entre Dieu et l’âme, dans le silence comme dans l’action, qui offre un avant-goût de la félicité céleste. 

  • La sagesse 

La sagesse est étroitement liée à l’intelligence. L’intelligence conduit à voir le bien que Dieu offre mais la sagesse permet de le goûter ici-bas. « Cette précieuse Sagesse (…) révèle à l’âme la saveur de Dieu et de ce qui est de Dieu » , elle fait goûter la présence de Dieu, dans une intimité avec Lui. C’est le don contemplatif par excellence.

Deux grandes prières à l’Esprit Saint 

L’hymne de Pentecôte 

Veni Creator Spiritus (Viens Saint Esprit Créateur) est l’hymne grégorien considéré comme le plus célèbre de tous les hymnes grégoriens. Il commémore la Pentecôte. Composé au 9ème siècle, sa structure en sept quatrains est une référence symbolique aux sept dons de l’Esprit Saint auxquels fait allusion la troisième strophe, « Tu septiformis munere ». Chanté aux Vêpres de Pentecôte, il accompagne aussi les grands évènements solennels de l’Eglise : entrée en conclave à la chapelle Sixtine, consécration d’un évêque, ordination de prêtres, dédicace d’églises, ouverture de synodes et de conciles. 

La séquence de Pentecôte 

Veni Sancte Spiritus (Séquence à l’Esprit Saint), est une séquence grégorienne de la messe de la Pentecôte. Composée au 12ème siècle, attibuée au pape Innocent III, c’est une des séquences médiévales conservée par le concile de Trente (1536).  La séquence est le chant qui prolonge le verset de l’Alleluia.

Prier la neuvaine à l’Esprit Saint 

Elles ont toutes en commun sept intentions de prière pour les sept dons et la récitation quotidienne de la Séquence à l’Esprit Saint. Nous vous en proposons deux :

  • Une neuvaine traditionnelle sur les méditations de Saint Alphonse de Liguori, le patron des confesseurs. Chaque jour une méditation du saint suivie de la récitation de la Séquence à l’Esprit Saint.

neuvaine dans l esprit alphonse de liguori

  • Une neuvaine proposée par les Bénédictines du Sacré Coeur de Monmartre. Chaque jour un texte évangélique, une méditation, une oraison et la récitation de la Séquence à l’Esprit Saint.

neuvaine esprit saint sacre coeur monmartre

 

Article et ressources proposés par Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *