Mercredi : j’approfondis ! 4ème dimanche de Pâques dit dimanche du Bon Pasteur

Dimanche du Bon Pasteur et  57ème Journée Mondiale de Prière pour les Vocations

« Plus qu’un choix de notre part, la vocation est la réponse à un appel gratuit du Seigneur»
C’est à partir de cette méditation que le pape François nous propose de prier cette année pour les vocations. 

Le 11 avril 1964, Paul VI  lance la journée mondiale de prière pour les vocations pour l’Eglise catholique. Depuis 1971, elle est célébrée le 4ème dimanche de Pâques dit dimanche du Bon Pasteur.

Journée d’invitation à la réflexion : la vocation touche l’être humain au plus intime de sa liberté. Journée d’invitation à la prière : la liberté humaine découvre son chemin, éclairée et stimulée par le Saint Esprit.

Un appel motivé par le manque de prêtres

Tout d’abord, Paul VI lance un appel vibrant pour les vocations sacerdotales. Ce sont les premiers et derniers mots du message. La gravité de la situation vient du nombre insuffisant de prêtres. Pour Paul VI, c’est un problème qui révèle que la santé spirituelle de l’ensemble de la famille catholique souffre d’un manque de vitalité. Le constat du Pape est réaliste et sans pessimisme. 

Dans l’esprit de Vatican II  – et spécialement de la constitution Lumen Gentium –  il rappelle que la vocation sacerdotale est source de toutes les autres vocations dans l’Eglise.

Bien sûr, Paul VI et ses successeurs n’oublient pas les autres vocations, et les traits principaux de ce qui est dit pour les vocations sacerdotales concernent l’ensemble des vocations consacrées : être nourris de vie eucharistique, vouloir servir l’Eglise, se donner aux soins des âmes pour la vie… Pour ceux qui sont appelés, à toutes les époques, voilà trois caractéristiques d’un appel, appel qui se base sur le modèle du Bon Pasteur.

 

 « On entend parfois dire : mais, et nous !? Pourquoi ne parle-t-on que du prêtre ? Il est important de comprendre que lorsqu’on parle de la vocation sacerdotale, on parle de ce qui rend toutes les autres vocations possibles dans l’Eglise. Car parler du prêtre, c’est rendre le Christ à l’Eglise et à chaque fidèle qui désire Le suivre, quel que soit son état de vie. »

 

Où surgit la vocation?

Les familles, premier lieu d’évangélisation, des pasteurs remplis de la joie de leur vocation, des paroisses ferventes, des assemblées d’enfants, d’adolescents, là se trouve le vivier des vocations. Une liturgie joyeuse et profonde, une rencontre spirituelle, un programme pastoral sont des outils pour que chacun se sente appelé. Ainsi le Pape indique une pastorale des vocations simple et directe : famille, paroisse, communautés, malades et enfants.  

« Dans les familles et les paroisses ferventes en tout premier lieu là où surgissent de nombreuses vocations à l’état de vie sacerdotale ou religieux, là se vit généreusement l’Evangile : c’est là le signe de parents généreux et fervents, qui non seulement n’ont pas crainte mais se sentent heureux et honorés de donner leur propre fils à l’Eglise ; là sont les prêtres fervents et fidèles, pour qui la continuation du sacerdoce est le premier et plus important programme pastoral. Là surtout sont les adolescents généreux et ouverts, purs et courageux, nourris de vie eucharistique et sensibles à la voix du Christ, qui savent alimenter dans leur jeune cœur le désir de servir un jour l’Eglise et de se donner aux âmes pour toute la vie, pour reproduire en eux-mêmes les traits du Bon Pasteur et Le suivre fidèlement. »

 

Le dimanche du Bon Pasteur désormais dédié à la prière pour les vocations

 

Paul VI demande donc la prière de toute l’Eglise à l’occasion du 4ème dimanche de Pâques, afin que tous soient concernés….

« Le dimanche […] qui dans la liturgie prend de l’évangile du jour le nom de Dimanche du Bon Pasteur, voit réunies dans un seul mouvement de prière les demandes généreuses des catholiques du monde entier pour obtenir du Seigneur les ouvriers nécessaires à sa moisson.»

… Et institue la prière pour les vocations. 

« Et pour que cette Journée Mondiale de Prière pour les Vocations sacerdotales et religieuses ait l’écho qu’elle mérite, nous avons désiré adresser la parole à tous nos fils bien-aimés, afin que nul n’omette un devoir et une responsabilité si grave. La prière pour les vocations monte donc de toute l’Eglise vers le Ciel : elle vient des familles, des paroisses, des communautés, des couloirs d’hôpitaux, de la bouche des enfants innocents, afin que grandissent les vocations et qu’elles soient conformes au désir du Coeur du Christ. »

Prière du Pape Paul VI pour les vocations 

 O Jésus, pasteur divin des âmes, qui a appelé les apôtres pour en faire des pêcheurs d’hommes, attire à toi encore des âmes ardentes et généreuses de jeunes, pour en faire tes disciples et tes ministres, fais les participer à ta soif de rédemption universelle, pour laquelle se renouvelle sur les autels ton sacrifice, toi, ô Seigneur, « vis et intercède sans cesse pour nous » ( He 7, 25), dévoile leur les horizons du monde entier où la supplication de tant de frères demande lumière de vérité et chaleur d’amour, afin que répondant à ton appel, prolongeant ici-bas ta mission, ils construisent ton corps mystique, qui est l’Eglise, et qu’ils soient « le sel de la terre », « la lumière du monde »( Mt 5, 13). Etends, Seigneur, ton appel amoureux à la virginité consacrée à de nombreuses âmes de femmes généreuses, et donne-leur d’être tendues vers la perfection évangélique et le service de l’Eglise et des frères qui ont besoin d’aide et de charité. 

Paul VI, 
samedi 11 Avril 1964, 
Message pour la première Journée Mondiale de Prières pour les Vocations.

 

Merci à Claire pour cette contribution… et à mercredi prochain ! 

Retrouvez tous les articles de la série « Mercredi, J’approfondis ! » ici.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *