Messe du dimanche 15 mars 2020 (3ème Dimanche de Carême – Année A)

Recevez la feuille de messe tous les dimanches en vous inscrivant ici :


Chant d’entrée

1. Debout, resplendis, car voici ta lumière,
Et sur toi la gloire du Seigneur (bis).
Lève les yeux et regarde au loin,
Que ton cœur tressaille d’allégresse.
Voici tes fils qui reviennent vers toi,
Et tes filles portées sur la hanche.

R. Jérusalem, Jérusalem,
Quitte ta robe de tristesse !
Jérusalem, Jérusalem,
Chante et danse pour ton Dieu!

2. Toutes les nations marcheront vers ta lumière,
Et les Roys à ta clarté naissante (bis).
De nombreux troupeaux de chameaux te couvriront,
Les trésors des mers afflueront vers toi,
Ils viendront d’Epha, de Saba, de Qédar,
Faisant monter vers Dieu la louange.

R. Jérusalem, Jérusalem,
Quitte ta robe de tristesse !
Jérusalem, Jérusalem,
Chante et danse pour ton Dieu!

3. Les fils d’étrangers rebâtiront tes remparts,
Et leurs Roys passeront par tes portes (bis).
Je ferai de toi un sujet de joie,
On t’appellera « Ville du Seigneur ».
Les jours de ton deuil seront tous accomplis,
Parmi les nations tu me glorifieras.

R. Jérusalem, Jérusalem,
Quitte ta robe de tristesse !
Jérusalem, Jérusalem,
Chante et danse pour ton Dieu!

Kyrie

Jésus, Berger de toute humanité,
Tu es venu chercher ceux qui étaient perdus.

Refrain: Prends pitié de nous, fais-nous revenir,
Fais-nous revenir à toi! Prends pitié de nous!

Jésus, Berger de toute humanité,
Tu es venu guérir ceux qui étaient malades.

Refrain: Prends pitié de nous, fais-nous revenir,
Fais-nous revenir à toi! Prends pitié de nous!

Jésus, Berger de toute humanité,
Tu es venu sauver ceux qui étaient pécheurs

Refrain: Prends pitié de nous, fais-nous revenir,
Fais-nous revenir à toi! Prends pitié de nous!

PREMIERE LECTURE

« Donne-nous de l’eau à boire » (Ex 17, 3-7)

Lecture du livre de l’Exode

En ces jours-là,
dans le désert, le peuple, manquant d’eau,
souffrit de la soif.
Il récrimina contre Moïse et dit :
« Pourquoi nous as-tu fait monter d’Égypte ?
Était-ce pour nous faire mourir de soif
avec nos fils et nos troupeaux ? »
Moïse cria vers le Seigneur :
« Que vais-je faire de ce peuple ?
Encore un peu, et ils me lapideront ! »
Le Seigneur dit à Moïse :
« Passe devant le peuple,
emmène avec toi plusieurs des anciens d’Israël,
prends en main le bâton avec lequel tu as frappé le Nil,
et va !
Moi, je serai là, devant toi,
sur le rocher du mont Horeb.
Tu frapperas le rocher,
il en sortira de l’eau,
et le peuple boira ! »
Et Moïse fit ainsi sous les yeux des anciens d’Israël.

Il donna à ce lieu le nom de Massa (c’est-à-dire : Épreuve)
et Mériba (c’est-à-dire : Querelle),
parce que les fils d’Israël avaient cherché querelle au Seigneur,
et parce qu’ils l’avaient mis à l’épreuve, en disant :
« Le Seigneur est-il au milieu de nous,
oui ou non ? »

– Parole du Seigneur.

Psaume

R/ Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur,
mais écoutez la voix du Seigneur !

Venez, crions de joie pour le Seigneur,
acclamons notre Rocher, notre salut !
Allons jusqu’à lui en rendant grâce,
par nos hymnes de fête acclamons-le !

Entrez, inclinez-vous, prosternez-vous,
adorons le Seigneur qui nous a faits.
Oui, il est notre Dieu ;
nous sommes le peuple qu’il conduit.

Aujourd’hui écouterez-vous sa parole ?
« Ne fermez pas votre cœur comme au désert,
où vos pères m’ont tenté et provoqué,
et pourtant ils avaient vu mon exploit. »

DEUXIEME LECTURE

« L’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné » (Rm 5, 1-2.5-8)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

Frères,
nous qui sommes devenus justes par la foi,
nous voici en paix avec Dieu
par notre Seigneur Jésus Christ,
lui qui nous a donné, par la foi,
l’accès à cette grâce
dans laquelle nous sommes établis ;
et nous mettons notre fierté
dans l’espérance d’avoir part à la gloire de Dieu.
Et l’espérance ne déçoit pas,
puisque l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs
par l’Esprit Saint qui nous a été donné.
Alors que nous n’étions encore capables de rien,
le Christ, au temps fixé par Dieu,
est mort pour les impies que nous étions.
Accepter de mourir pour un homme juste,
c’est déjà difficile ;
peut-être quelqu’un s’exposerait-il à mourir pour un homme de bien.
Or, la preuve que Dieu nous aime,
c’est que le Christ est mort pour nous,
alors que nous étions encore pécheurs.

– Parole du Seigneur.

Acclamation de l’Evangile

Gloire au Christ,
Sagesse éternelle du Dieu vivant.
Gloire à toi, Seigneur.

Tu es vraiment le Sauveur du monde, Seigneur !
Donne-moi de l’eau vive :
que je n’aie plus soif.
Gloire au Christ,
Sagesse éternelle du Dieu vivant.
Gloire à toi, Seigneur.

Evangile

« Une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle » (Jn 4, 5-42)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus arriva à une ville de Samarie, appelée Sykar,
près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph.
Là se trouvait le puits de Jacob.
Jésus, fatigué par la route, s’était donc assis près de la source.
C’était la sixième heure, environ midi.
Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l’eau.
Jésus lui dit :
« Donne-moi à boire. »
– En effet, ses disciples étaient partis à la ville
pour acheter des provisions.
La Samaritaine lui dit :
« Comment ! Toi, un Juif, tu me demandes à boire,
à moi, une Samaritaine ? »
– En effet, les Juifs ne fréquentent pas les Samaritains.
Jésus lui répondit :
« Si tu savais le don de Dieu
et qui est celui qui te dit : ‘Donne-moi à boire’,
c’est toi qui lui aurais demandé,
et il t’aurait donné de l’eau vive. »
Elle lui dit :
« Seigneur, tu n’as rien pour puiser,
et le puits est profond.
D’où as-tu donc cette eau vive ?

Serais-tu plus grand que notre père Jacob
qui nous a donné ce puits,
et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? »
Jésus lui répondit :
« Quiconque boit de cette eau
aura de nouveau soif ;
mais celui qui boira de l’eau que moi je lui donnerai
n’aura plus jamais soif ;
et l’eau que je lui donnerai
deviendra en lui une source d’eau
jaillissant pour la vie éternelle. »
La femme lui dit :
« Seigneur, donne-moi de cette eau,
que je n’aie plus soif,
et que je n’aie plus à venir ici pour puiser. »
Jésus lui dit :
« Va, appelle ton mari, et reviens. »
La femme répliqua :
« Je n’ai pas de mari. »
Jésus reprit :
« Tu as raison de dire que tu n’as pas de mari :
des maris, tu en a eu cinq,
et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari ;
là, tu dis vrai. »

La femme lui dit :
« Seigneur, je vois que tu es un prophète !…
Eh bien ! Nos pères ont adoré sur la montagne qui est là,
et vous, les Juifs, vous dites
que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. »
Jésus lui dit :
« Femme, crois-moi :
l’heure vient
où vous n’irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem
pour adorer le Père.
Vous, vous adorez ce que vous ne connaissez pas ;
nous, nous adorons ce que nous connaissons,
car le salut vient des Juifs.
Mais l’heure vient – et c’est maintenant –
où les vrais adorateurs
adoreront le Père en esprit et vérité :
tels sont les adorateurs que recherche le Père.
Dieu est esprit,
et ceux qui l’adorent,
c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »
La femme lui dit :
« Je sais qu’il vient, le Messie,
celui qu’on appelle Christ.

Quand il viendra,
c’est lui qui nous fera connaître toutes choses. »
Jésus lui dit :
« Je le suis,
moi qui te parle. »
À ce moment-là, ses disciples arrivèrent ;
ils étaient surpris de le voir parler avec une femme.
Pourtant, aucun ne lui dit : « Que cherches-tu ? »
ou bien : « Pourquoi parles-tu avec elle ? »

La femme, laissant là sa cruche,
revint à la ville et dit aux gens :
« Venez voir un homme
qui m’a dit tout ce que j’ai fait.
Ne serait-il pas le Christ ? »
Ils sortirent de la ville,
et ils se dirigeaient vers lui.

Entre-temps, les disciples l’appelaient :
« Rabbi, viens manger. »
Mais il répondit :
« Pour moi, j’ai de quoi manger :
c’est une nourriture que vous ne connaissez pas. »
Les disciples se disaient entre eux :
« Quelqu’un lui aurait-il apporté à manger ? »
Jésus leur dit :
« Ma nourriture,
c’est de faire la volonté de Celui qui m’a envoyé
et d’accomplir son œuvre.
Ne dites-vous pas :
‘Encore quatre mois et ce sera la moisson’ ?
Et moi, je vous dis :
Levez les yeux
et regardez les champs déjà dorés pour la moisson.
Dès maintenant,  le moissonneur reçoit son salaire :
il récolte du fruit pour la vie éternelle,
si bien que le semeur se réjouit en même temps que le moissonneur.
Il est bien vrai, le dicton :
‘L’un sème, l’autre moissonne.’
Je vous ai envoyés moissonner
ce qui ne vous a coûté aucun effort ;
d’autres ont fait l’effort,
et vous en avez bénéficié. »

Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus,
à cause de la parole de la femme
qui rendait ce témoignage :
« Il m’a dit tout ce  que j’ai fait. »
Lorsqu’ils arrivèrent auprès de lui,
ils l’invitèrent à demeurer chez eux.
Il y demeura deux jours.
Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire

à cause de sa parole à lui,
et ils disaient à la femme :
« Ce n’est plus à cause de ce que tu nous as dit
que nous croyons :
nous-mêmes, nous l’avons entendu,
et nous savons que c’est vraiment lui
le Sauveur du monde. »

Prière universelle

Accueille au creux de tes mains, la prière de tes enfants.

1.      Prions pour notre église francophone, pour les églises d’orient et pour l’unité de leurs membres. Que le souffle de l’esprit saint renouvelle les cœurs des fidèles.  Seigneur nous te prions.

2.      Prions pour nos pays, pour nos communautés. Que nos différences ne soient pas source de conflit mais de nos complémentarités et que l’unité soit toujours possible et source de joie. Seigneur nous te prions.

3.      Ouvre le cœur des instances gouvernementales à ta présence, pour qu’elles régissent le monde non pas dans un esprit de profit, mais dans le respect de la Création et de la dignité humaine, Seigneur nous te prions.

4.      En cette Journée internationale de la femme, bénis toutes les femmes de la terre, montre ta fidélité à toutes celles qui souffrent  et aide celles qui sont maltraitées à retrouver  réconfort, amour et liberté, Seigneur nous te prions.

5.      Que ton esprit Seigneur insuffle sur les activités et engagements de chacun Que nous puissions dans notre cœur répondre à ton appel. Seigneur nous te prions.

Offertoire

R:Trouver dans ma vie ta Présence
Tenir une lampe allumée,
Choisir d’habiter la confiance
Aimer et se savoir aimé.

1-Croiser ton regard dans le doute,
Brûler à l’écho de Ta voix,
Rester pour le pain de la route,
Savoir reconnaître Ton pas.

R:Trouver dans ma vie ta Présence
Tenir une lampe allumée,
Choisir d’habiter la confiance
Aimer et se savoir aimé.

2-Brûler quand le feu devient cendres,
Partir vers Celui qui attend,
Choisir de donner sans reprendre
Fêter le retour d’un enfant.

R:Trouver dans ma vie ta Présence
Tenir une lampe allumée,
Choisir d’habiter la confiance
Aimer et se savoir aimé.

3-Ouvrir quand Tu frappes à ma porte,
Briser les verrous de la peur,
Savoir tout ce que Tu m’apportes
Rester et devenir veilleur.

R:Trouver dans ma vie ta Présence
Tenir une lampe allumée,
Choisir d’habiter la confiance
Aimer et se savoir aimé.

Sanctus

Saint, Saint, Saint le Seigneur Dieu de l’univers
Le ciel et la terre sont remplis de ta goire Hosanna au plus haut des cieux
Benis soit celui qui vient au nom du Seigneur, Hosanna au plus haut des cieux

Anamnèse

Gloire à toi qui étais mort, Gloire à toi qui es vivant,
Notre Sauveur et notre Dieu, Viens Seigneur Jésus.

Notre Père

Notre Père, qui es aux cieux,
Que Ton nom soit sanctifié,
Que Ton règne vienne,
Que Ta volonté soit faite
Sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui
Notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
Comme nous pardonnons aussi,
A ceux qui nous ont offensés.
Ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent
Le règne, la puissance et la gloire
Pour les siècles des siècles.

Amen

Agneau de Dieu

Agneau de Dieu qui enlève le peche du monde prends pitié de nous, prends pitié de nous
Agneau de Dieu qui enlève le peche du monde prends pitié de nous, prends pitie de nous
Agneau de Dieu qui enlève le peche du monde prends pitie de nous, Donne-nous la paix

Communion

1-Will you come and follow me
If I but call your name?
Will you go where you don’t know
And never be the same?
Will you let my love be shown?
Will you let my name be known
Will you let my life be grown in you
And you in me?

2-Will you leave yourself behind
If I but call your name?
Will you care for cruel and kind
And never be the same?
Will you risk the hostile stare
Should your life attract or scare?
Will you let me answer prayer in you
And you in me?

3-Will you let the blinded see
If I but call your name?
Will you set the prisoners free
And never be the same?
Will you kiss the leper clean
And do such as this unseen
And admit to what I mean in you
And you in me?

4-Will you love the « you » you hide
If I but call your name?
Will you quell the fear inside
And never be the same?
Will you use the faith you’ve found
To reshape the world around
Through my sight and touch and sound in you
And you in me?

5-Lord your summons echoes true
When you but call my name
Let me turn and follow you
And never be the same
In Your company I’ll go
Where Your love and footsteps show
Thus I’ll move and live and grow in you
And you in me

Envoi

R. Jésus est le chemin
Qui nous mène droit vers le Père,
C´est lui qui est la Vérité,
Il est la vie !

1. Jamais homme n´a parlé ainsi que celui-là,
Non personne ne peut faire les signes qu´il accomplit,
Dieu est avec lui

2. Jean-Baptiste nous a dit : ´Voici l´Agneau de Dieu´,
Car c´est lui que le Père a marqué de son sceau,
Venez et voyez.

3. Celui qui croit en moi a la vie éternelle,
Qui me suit marchera, non pas dans les ténèbres,
Mais dans la lumière !

4. En gardant ma parole, vous serez mes disciples,
Alors vous connaîtrez vraiment la vérité
Qui vous rendra libres.

5. Qui ne prend pas sa croix, ne peut suivre mes pas,
Mais qui perdra sa vie pour moi la sauvera,
Marchez à ma suite !

6. Mon Royaume n´est pas de ce monde ici-bas
Je suis Roi et quiconque est de la vérité,
Écoute ma voix.

7. À nouveau je viendrai, vous prendrai avec moi,
Et du lieu où je vais vous savez le chemin,
Ayez foi en moi.

8. ´De son sein couleront, oui, des fleuves d´eaux vives, ´
Recevez l´Esprit Saint pour être dans le monde,
Témoins de l´amour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *