Messe du dimanche 1er mars 2020 (1er Dimanche de Carême – Année A)

Recevez la feuille de messe tous les dimanches en vous inscrivant ici :


 

Chant d’entrée 

  1. Ecoute la voix du Seigneur,
    Prête l’oreille de ton cœur.
    Qui que tu sois ton Dieu t’appelle,
    Qui que tu sois il est ton Père.

    R. Toi qui aimes la vie, ô toi qui veux le bonheur,
    Réponds en fidèle ouvrier de sa très douce volonté,
    Réponds en fidèle ouvrier de l’Évangile et de sa paix.

    2. Ecoute la voix du Seigneur,
    Prête l’oreille de ton cœur.
    Tu entendras que Dieu fait grâce,
    Tu entendras l’Esprit d’audace.
    R. Toi qui aimes la vie, ô toi qui veux le bonheur,
    Réponds en fidèle ouvrier de sa très douce volonté,
    Réponds en fidèle ouvrier de l’Évangile et de sa paix.

    3. Ecoute la voix du Seigneur,
    Prête l’oreille de ton cœur.
    Tu entendras crier les pauvres,
    Tu entendras gémir ce monde.
    R. Toi qui aimes la vie, ô toi qui veux le bonheur,
    Réponds en fidèle ouvrier de sa très douce volonté,
    Réponds en fidèle ouvrier de l’Évangile et de sa paix.

    4. Ecoute la voix du Seigneur,
    Prête l’oreille de ton cœur.
    Tu entendras grandir l’Eglise,
    Tu entendras sa paix promise.
    R. Toi qui aimes la vie, ô toi qui veux le bonheur,
    Réponds en fidèle ouvrier de sa très douce volonté,
    Réponds en fidèle ouvrier de l’Évangile et de sa paix.

Je confesse à Dieu

Je confesse à Dieu tout-puissant,
Je reconnais devant mes frères,
Que j’ai pêché en pensée, en parole,
Par action et par omission ;
Oui, j’ai vraiment pêché.
C’est pourquoi je supplie la Vierge Marie,
Les anges et tous les saints,
Et vous aussi, mes frères,
De prier pour moi le Seigneur votre Dieu.

Kyrie

Kyrie eleison (ter)
Christe eleison (ter)
Kyrie eleison (ter)

Première lecture 

«  Création et péché de nos premiers parents » (Gn 2, 7-9 ; 3, 1-7a)
Lecture du livre de la Genèse

Le Seigneur Dieu modela l’homme avec la poussière tirée du sol ; il insuffla dans ses narines le souffle de vie, et l’homme devint un être vivant. Le Seigneur Dieu planta un jardin en Éden, à l’orient, et y plaça l’homme qu’il avait modelé. Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toutes sortes d’arbres à l’aspect désirable et aux fruits savoureux ; il y avait aussi l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Or le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que le Seigneur Dieu avait faits. Il dit à la femme : « Alors, Dieu vous a vraiment dit : ‘Vous ne mangerez d’aucun arbre du jardin’ ? » La femme répondit au serpent : « Nous mangeons les fruits des arbres du jardin. Mais, pour le fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : ‘Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, sinon vous mourrez.’ » Le serpent dit à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. » La femme s’aperçut que le fruit de l’arbre devait être savoureux, qu’il était agréable à regarder et qu’il était désirable, cet arbre, puisqu’il donnait l’intelligence. Elle prit de son fruit, et en mangea. Elle en donna aussi à son mari, et il en mangea. Alors leurs yeux à tous deux s’ouvrirent et ils se rendirent compte qu’ils étaient nus.

– Parole du Seigneur.

Psaume 

Refrain: Pitié, Seigneur, car nous avons péché !

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
Selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
Purifie-moi de mon offense! 

Refrain: Pitié, Seigneur, car nous avons péché !

Oui, je connais mon péché,
Ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
Ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait. 

Refrain: Pitié, Seigneur, car nous avons péché !

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
Renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de ta face,
Ne me reprends pas ton esprit saint. 

Refrain: Pitié, Seigneur, car nous avons péché !

Rends-moi la joie d’être sauvé ;
Que l’esprit généreux me soutienne.
Seigneur, ouvre mes lèvres,
Et ma bouche annoncera ta louange. 

Refrain: Pitié, Seigneur, car nous avons péché !

Deuxième lecture

« Là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé » (Rm 5, 12-19)
Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

Frères, nous savons que par un seul homme, le péché est entré dans le monde, et que par le péché est venue la mort ; et ainsi, la mort est passée en tous les hommes, étant donné que tous ont péché. Si, en effet, à cause d’un seul homme, par la faute d’un seul, la mort a établi son règne, combien plus, à cause de Jésus Christ et de lui seul, régneront-ils dans la vie, ceux qui reçoivent en abondance le don de la grâce qui les rend justes. Bref, de même que la faute commise par un seul a conduit tous les hommes à la condamnation, de même l’accomplissement de la justice par un seul a conduit tous les hommes à la justification qui donne la vie. En effet, de même que par la désobéissance d’un seul être humain la multitude a été rendue pécheresse, de même par l’obéissance d’un seul la multitude sera-t-elle rendue juste.

– Parole du Seigneur.       

Évangile

« Jésus jeûne quarante jours, puis est tenté » (Mt 4, 1-11)
Que soit béni le Nom de Dieu, de siècle en siècle, qu’il soit béni !

L’homme ne vit pas seulement de pain,
mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu

Que soit béni le Nom de Dieu, de siècle en siècle, qu’il soit béni !

Evangile de Jésus Christ selon Saint Matthieu

At that time Jesus was led by the Spirit into the desert to be tempted by the devil. He fasted for forty days and forty nights, and afterwards he was hungry. The tempter approached and said to him, “If you are the Son of God, command that these stones become loaves of bread.” He said in reply, “It is written: One does not live on bread alone, but on every word that comes forth from the mouth of God.” Then the devil took him to the holy city, and made him stand on the parapet of the temple, and said to him, “If you are the Son of God, throw yourself down. For it is written: He will command his angels concerning you and with their hands they will support you, lest you dash your foot against a stone.” Jesus answered him, “Again it is written, You shall not put the Lord, your God, to the test.” Then the devil took him up to a very high mountain, and showed him all the kingdoms of the world in their magnificence, and he said to him, « All these I shall give to you, if you will prostrate yourself and worship me.” At this, Jesus said to him, “Get away, Satan! It is written: The Lord, your God, shall you worship and him alone shall you serve.” Then the devil left him and, behold, angels came and ministered to him.

 –

Prière universelle

Entends nos prières, entends nos voix.
Entends nos prières monter vers toi.

  1. Avec le Pape François, nous prions pour que l’Eglise de Chine persévère dans la fidélité à l’Evangile et grandisse dans l’unité. Seigneur, nous te prions.
  2. Pour ceux qui doivent prendre une décision importante, ceux qui sont tentés par la facilité ou l’indifférence. Seigneur, nous te prions.
  3. Pour ceux qui sont puissants en ce monde, afin qu’ils mettent leur pouvoir au service de leurs frères. Seigneur, nous te prions.
  4. Pour ceux qui manquent de pain, ceux qui dans la vie, marchent sur la crête de routes vertigineuses et difficiles. Seigneur, nous te prions.

Offertoire 

R- N’aie pas peur, laisse-toi regarder par le Christ ;
Laisse-toi regarder car Il t’aime (bis)

  1. Il a posé sur moi son regard, un regard plein de tendresse.
    Il a posé sur moi son regard, un regard long de promesse

Sanctus (Messe de Saint Boniface)

Sanctus, Sanctus, Sanctus ! Deus Sabaoth (bis)
Pleni sunt caeli et terra Gloria tua
Hosanna in excelsis deo! Hosanna in excelsis (bis)

Benedictus qui venit in nomine Domini
Hosanna in excelsis deo! Hosanna in excelsis. (Bis)

Anamnèse (Messe de Saint Boniface)

Gloire à toi qui étais mort, Gloire à toi qui es vivant,
Notre Sauveur et notre Dieu, Viens Seigneur Jésus.

Notre Père (récité)

Notre Père, qui es aux cieux,
Que Ton nom soit sanctifié,
Que Ton règne vienne,
Que Ta volonté soit faite
Sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui
Notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
Comme nous pardonnons aussi,
A ceux qui nous ont offensés.
Ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.
Car c’est à toi qu’appartiennent
Le règne, la puissance et la gloire
Pour les siècles des siècles.

Amen

Agneau de Dieu (Saint Boniface)

Agnus Dei, Agnus Dei qui tollis peccata mundi !
Miserere nobis.
Agnus Dei, Agnus Dei qui tollis peccata mundi !
Miserere nobis.
Agnus Dei, Agnus Dei qui tollis peccata mundi !
Dona nobis pacem !

Chant de communion :

R. Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout-petit, le serviteur.
Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t´abaisses.
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

1. Le pain que nous mangeons, le vin que nous buvons,
C´est ton corps et ton sang,
Tu nous livres ta vie, tu nous ouvres ton cœur,
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

R. Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout-petit, le serviteur.
Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t´abaisses.
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

2. Par le don de ta vie, tu désires aujourd´hui
Reposer en nos cœurs,
Brûlé de charité, assoiffé d´être aimé,
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

R. Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout-petit, le serviteur.
Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t´abaisses.
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

3. Unis à ton Amour, tu nous veux pour toujours
Ostensoirs du Sauveur,
En notre humanité, tu rejoins l´égaré,
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

R. Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout-petit, le serviteur.
Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t´abaisses.
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

Chant d’envoi : Vivons en enfants de lumière

R. Vivons en enfants de lumière
Sur les chemins où l’esprit nous conduit :
Que vive en nous le nom du Père !

1. L’heure est venue de l’exode nouveau!
Voici le temps de renaître d’en-haut!
Quarante jours avant la Pâque,
Vous commencez l’ultime étape.

R. Vivons en enfants de lumière
Sur les chemins où l’esprit nous conduit :
Que vive en nous le nom du Père !

2. L’heure est venue de sortir du sommeil!
Voici le temps de l’appel au désert !
Allez où va le Fils de l’homme.
La joie de Dieu sur lui repose.

R. Vivons en enfants de lumière
Sur les chemins où l’esprit nous conduit :
Que vive en nous le nom du Père !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *