Ils ont vu « Into The Deep » – Témoignages suite à la projection

Samedi 11 janvier, la CCFS organisait la projection du film « Into The Deep », un voyage initiatique et une plongée au cœur du volontariat MEP en Asie du Sud-Est. 

Le film a seulement quelques semaines. C’est d’ailleurs la première fois qu’il était projeté à Singapour et la projection a beaucoup plu, ému, interrogé sur le sens et la valeur de l’engagement… et donné des idées à certains.

Témoignages d’Arnaud, jeune lycéen inscrit à l’aumônerie, et Evelyne qui est venue en famille avec mari et enfants.

Témoignage d’Arnaud : « Le film « Into The Deep » présente l’histoire de Charles, un jeune homme de 28 ans travaillant dans la finance à New York. Charles décide un jour d’arrêter de fuir les questions qui le tourmentent et de s’intéresser un peu plus à sa vie spirituelle, qu’il avait alors mise de côté. Il décide de partir en Asie à la rencontre de différents volontaires envoyés par les Missions Etrangères de Paris (MEP).

Ces volontaires sont de jeunes gens qui ont décidé de faire une pause dans leur vie scolaire ou professionnelle pour passer un moment de leur vie à aider ceux qui en ont le plus besoin.
Durant son voyage, Charles va en Thaïlande, en Indonésie et aux Philippines. Il y découvre les difficultés mais aussi les joies de la mission. Tous les volontaires disent en effet qu’obtenir un sourire des personnes dont ils s’occupent est le plus beau cadeau du monde. Cela les porte et leur fait comprendre pourquoi ils sont là à aider.
Pourtant, ils ont tous des profils très différents: certains sont dans des bidonvilles à Bangkok ou à Manille, d’autres sont dans des foyers et jouent un rôle de “grand frère” pour les enfants, enfin, d’autres essayent de recréer une atmosphère enfantine pour offrir aux enfants livrés à eux même une croissance épanouissante. (…)

(…) La pauvreté et la précarité visible dans le film m’ont beaucoup ému. Cela m’a notamment touché à travers le témoignage de François, volontaire dans les bidonvilles de Bangkok. Celui-ci est venu dans un but bien précis: donner des cours d’anglais. Cependant, la pauvreté est telle là-bas et l’aide apportée si faible que bien d’autres missions lui ont été confiées depuis dans le bidonville.

La soif d’aider de ces volontaires m’a impressionné. J’admire beaucoup leur dévouement et leur service pour les autres. Nombre d’entre eux trouvaient cependant qu’ils pouvaient faire bien plus et trouvaient leur action insuffisante. J’ai donc pu me rendre compte de la différence entre ma vie et celle des asiatiques présentés dans le film. Depuis le visionnage de ce film, je trouve que je me plains vraiment pour des choses peu importantes, superficielles, comparé à d’autres personnes comme moi qui vivent dans la misère et qui y sont pour certains très heureux.

La morale de ce film m’a frappé car j’y ai vu des volontaires qui avaient plutôt l’air d’avoir gagné un an de leur vie plutôt que de l’avoir “sacrifié”. Ils semblaient avoir plus reçu que donné, contre toute attente.

Arnaud, jeune de l’aumônerie

***

Témoignage d’Evelyne : « Samedi 11 janvier 2020, la Communauté Catholique Francophone de Singapour s’est retrouvée au Centre Catholique en centre-ville pour la projection du film « Into the Deep » qui retrace le quotidien de quelques jeunes français envoyés en mission en Asie du Sud-Est (Thaïlande, Philippines, Indonésie) dans le cadre des MEP.

Le public (une bonne centaine) était principalement des familles avec leurs enfants. La projection fut introduite par notre aumônier, le Père Patrick, puis suivie par deux témoignages, des questions-réponses avec le public, et enfin une galette des rois très conviviale pour clôturer le tout. (…)

(…) Personnellement, je suis installée à Singapour depuis 5 ans avec mon mari et mes 2 filles qui sont de confession catholique. Nous n’avions jamais entendu parler de cet organisme (les MEP), ce qui avait suscité notre intérêt d’assister à cet évènement. Nous avons été touchés par le film qui est à la fois drôle et grave. Il en ressort des expériences humaines très fortes et très riches qui changent à la fois le destin de ceux qui donnent et de ceux qui reçoivent.

Les témoignages de Catherine (en mission actuelle à Batam en Indonésie) et d’Adelaïde (missionnaire pour Points Cœur il y a quelques années en Inde) ont bien complété le visionage du film par un partage et un échange vivant et très concret. Chacune à leur manière a été impactée dans sa foi et dans sa vie par cette expérience profondément humaine au profit des plus démunis. (…)

(…) Ce film nous a donné envie à titre personnel d’inclure des expériences de bénévolat à nos fréquents voyages et aventures familiales dans la région. Nous avons bien conscience de faire partie d’une classe privilégiée et la tendance est facile de rester dans notre bulle dorée. Nous donnons régulièrement à des associations (Enfants du Mékong, Anak-TNK notamment) lors d’événements caritatifs et de collectes organisés par l’église ou avec le Lycée Français de Singapour. Ce film donne envie d’aller plus loin et de donner de SOI et de son TEMPS.  Je pense que ce type d’évènement ne peut que contribuer à une prise de conscience individuelle et collective de la nécessite de contribuer, chacun à son échelle, à un monde plus juste par la compassion et la qualité de sa présence tout simplement. »

Evelyne

Le film est maintenant disponible en VOD sur intothedeep.volontairemep.com (ou cliquez sur l’image ci-dessous)

Le film est maintenant disponible en VOD sur intothedeep.volontairemep.com (cliquez sur l’image)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *