Feuille de messe – Dimanche 15 Décembre – 3ème Dimanche de l’Avent

Votre voisin n’a pas de feuille ? La feuille est disponible sur www.messedigitale.com

Recevez la feuille de messe tous les dimanches en vous inscrivant ici :


 

Chant d’entrée

1. Debout, resplendis, car voici ta lumière,
Et sur toi la gloire du Seigneur. (bis)
Lève les yeux et regarde au loin,
Que ton cœur tressaille d´allégresse.
Voici tes fils qui reviennent vers toi,
Et tes filles portées sur la hanche.

R. Jérusalem, Jérusalem,
Quitte ta robe de tristesse !
Jérusalem, Jérusalem,
Chante et danse pour ton Dieu !

2. Toutes les nations marcheront vers ta lumière,
Et les rois à ta clarté naissante. (bis)
De nombreux troupeaux de chameaux te couvriront,
Les trésors des mers afflueront vers toi.
Ils viendront d´Epha, de Saba, de Qédar,
Faisant monter vers Dieu la louange.

R. Jérusalem, Jérusalem,
Quitte ta robe de tristesse !
Jérusalem, Jérusalem,
Chante et danse pour ton Dieu !

3. Les fils d´étrangers rebâtiront tes remparts
Et leurs rois passeront par tes portes. (bis)
Je ferai de toi un sujet de joie.
On t´appellera ´Ville du Seigneur´,
Les jours de ton deuil seront tous accomplis,
Parmi les nations tu me glorifieras.

R. Jérusalem, Jérusalem,
Quitte ta robe de tristesse !
Jérusalem, Jérusalem,
Chante et danse pour ton Dieu !

Kyrie 

1 – Seigneur Jésus Christ envoyé par le Père
pour sauver tous les hommes,
Seigneur, prends pitié.
Seigneur prends pitié des pécheurs que nous sommes.
Seigneur, prends pitié. Seigneur, prends pitié. (bis)

2 – Toi qui es venu appeler les pécheurs,
toi l’avenir de l’homme,
Ô christ, prends pitié.
Ô Christ prends pitié des pécheurs que nous sommes.
Ô Christ prends pitié. Ô Christ prends pitié. (bis)

3 – Seigneur élevé dans la gloire du Père,
intercède pour l’homme,
Seigneur prends pitié.
Seigneur prends pitié des pécheurs que nous sommes.
Seigneur, prends pitié. Seigneur, prends pitié. (bis)

Première lecture

Lecture du livre du prophète Isaïe (Is 35, 1-6a.10)

Le désert et la terre de la soif, qu’ils se réjouissent ! Le pays aride, qu’il exulte et fleurisse comme la rose, qu’il se couvre de fleurs des champs, qu’il exulte et crie de joie !
La gloire du Liban lui est donnée, la splendeur du Carmel et du Sarone. On verra la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu.
Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent, dites aux gens qui s’affolent :« Soyez forts, ne craignez pas.Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. »

Alors se dessilleront les yeux des aveugles, et s’ouvriront les oreilles des sourds. Alors le boiteux bondira comme un cerf,
et la bouche du muet criera de joie. Ceux qu’a libérés le Seigneur reviennent, ils entrent dans Sion avec des cris de fête, couronnés de l’éternelle joie. Allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s’enfuient.

 – Parole du Seigneur. 

Psaume

(Ps 145 (146), 7, 8, 9ab.10a)

R/ Viens, Seigneur, et sauve-nous !

Le Seigneur fait justice aux opprimés,
aux affamés, il donne le pain,
le Seigneur délie les enchaînés.

R/ Viens, Seigneur, et sauve-nous !

Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles,
le Seigneur redresse les accablés,
le Seigneur aime les justes.

R/ Viens, Seigneur, et sauve-nous !

Le Seigneur protège l’étranger,
il soutient la veuve et l’orphelin.
D’âge en âge, le Seigneur régnera.

R/ Viens, Seigneur, et sauve-nous !

Deuxième lecture

Lecture de la lettre de saint Jacques (Jc 5, 7-10)

Frères,
en attendant la venue du Seigneur, prenez patience.
Voyez le cultivateur : il attend les fruits précieux de la terre avec patience, jusqu’à ce qu’il ait fait la récolte précoce et la récolte tardive.
    Prenez patience, vous aussi, et tenez ferme car la venue du Seigneur est proche.
    Frères, ne gémissez pas les uns contre les autres, ainsi vous ne serez pas jugés. Voyez : le Juge est à notre porte.
    Frères, prenez pour modèles d’endurance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur.

    – Parole du Seigneur.

Acclamation de l’Evangile 

Alléluia hé
Alléluia héhéhé
Alléluia hé
Alléluia héhéhé
Louons le Seigneur
Allélu- Alléluia- Alléluia hé
Louons le Seigneur
Allélu- Alléluia- alléluia Hé
Alléluia hé
Alléluia héhéhé
Alléluia hé
Alléluia héhéhé !

Evangile

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 11, 2-11)

When John the Baptist heard in prison of the works of the Christ, he sent his disciples to Jesus with this question,
« Are you the one who is to come, or should we look for another? » Jesus said to them in reply,
« Go and tell John what you hear and see:  the blind regain their sight, the lame walk, lepers are cleansed, the deaf hear, the dead are raised, and the poor have the good news proclaimed to them. And blessed is the one who takes no offense at me. »

As they were going off, Jesus began to speak to the crowds about John,
« What did you go out to the desert to see? A reed swayed by the wind? Then what did you go out to see? Someone dressed in fine clothing? Those who wear fine clothing are in royal palaces. Then why did you go out?  To see a prophet? Yes, I tell you, and more than a prophet. This is the one about whom it is written:
Behold, I am sending my messenger ahead of you;
he will prepare your way before you.
Amen, I say to you, among those born of women there has been none greater than John the Baptist; yet the least in the kingdom of heaven is greater than he. »   

 – Acclamons la Parole de Dieu.

Prière universelle 

R/ Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants

Offertoire

1 – Au soir d’Amour, parlant sans parabole
Jésus disait : « Si quelqu’un veut m’aimer
Toute sa vie, qu’il garde ma parole
Mon Père et moi viendrons le visiter.
Et de son cœur faisant notre demeure
Venant à lui, nous l’aimerons toujours !
Rempli de paix, nous voulons qu’il demeure
En notre Amour !… »

2 – Vivre d’Amour, c’est vivre de ta vie,
Roi glorieux, délice des élus.
Tu vis pour moi, caché dans une hostie
Je veux pour toi, me cacher, ô Jésus !
A des amants, il faut la solitude
Un cœur à cœur qui dure nuit et jour
Ton seul regard fait ma béatitude
Je vis d’Amour !

3 – Vivre d’Amour, c’est donner sans mesure
Sans réclamer de salaire ici-bas
Ah ! sans compter je donne étant bien sûre
Que lorsqu’on aime, on ne calcule pas !…
Au Cœur Divin, débordant de tendresse
J’ai tout donné… légèrement je cours
Je n’ai plus que ma seule richesse
Vivre d’Amour !…

4 – Vivre d’Amour, c’est bannir toute crainte
Tout souvenir des fautes du passé.
De mes péchés je ne vois nulle empreinte,
En un instant l’amour a tout brûlé…
Flamme divine, ê très douce Fournaise !
En ton foyer je fixe mon séjour
C’est en tes feux que je chante à mon aise :
« Je vis d’Amour !… »

5 – Vivre d’Amour, c’est naviguer sans cesse
Semant la paix, la joie dans tous les cœurs
Pilote Aimé, la Charité me presse
Car je te vois dans les âmes mes sœurs
La Charité voilà ma seule étoile
A sa clarté je vogue sans détour
J’ai ma devise écrite sur ma voile :
« Vivre d’Amour. »

6 – Mourir d’Amour, voilà mon espérance
Quand je verrais se briser mes liens
Mon Dieu sera ma Grande Récompense
Je ne veux point posséder d’autres biens
De son Amour je veux être embrassé
Je veux Le voir, m’unir à Lui toujours
Voilà mon Ciel… voilà ma destinée :
Vivre d’Amour !!!…

Sanctus 

Saint le Seigneur, Alléluia , Saint le Seigneur, Alléluia,
Saint le Seigneur, Alléluia, Saint, Saint, Saint !
1 Le ciel est la terre sont remplis  de ta gloire
2 Bénis soit celui qui vient au nom du Seigneur

Anamnèse 

Gloire à toi qui était mort, Gloire à toi Ressuscité,
Gloire à toi notre avenir, Jésus Christ

Notre Père  

Notre Père, qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal

Car c’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire  
Pour les siècles des siècles
Amen

Agnus 

1 – Agneau véritable, Jésus fils de Dieu,
tu donnes sens à l’homme, Agneau sans péché.
Agneau sans péché, tu donnes sens à l’homme
Agneau de Dieu, prends pitié de nous (bis)

2 – Agneau véritable, Jésus fils de Dieu,
tu rassembles les hommes, Agneau de la paix.
Agneau de la paix, tu rassembles les hommes
Agneau de Dieu, prends pitié de nous. (bis)

3 – Agneau véritable, Jésus fils de Dieu,
pain rompu pour les hommes, Agneau immolé.
Agneau immolé, pain rompu pour les hommes
Agneau de Dieu, donne-nous la paix. (bis) 

Communion 

R. Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout-petit, le serviteur.
Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t´abaisses.
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

1. Le pain que nous mangeons, le vin que nous buvons,
C´est ton corps et ton sang,
Tu nous livres ta vie, tu nous ouvres ton cœur,
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

R. Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout-petit, le serviteur.
Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t´abaisses.
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

2. Par le don de ta vie, tu désires aujourd´hui
Reposer en nos cœurs,
Brûlé de charité, assoiffé d´être aimé,
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

R. Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout-petit, le serviteur.
Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t´abaisses.
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

3. Unis à ton Amour, tu nous veux pour toujours
Ostensoirs du Sauveur,
En notre humanité, tu rejoins l´égaré,
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

R. Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout-petit, le serviteur.
Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t´abaisses.
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.

Chant d’envoi 

La première en chemin, Marie tu nous entraînes,
A risquer notre « oui » aux imprévus de Dieu.
Et voici qu’est semé en l’argile incertaine
De notre humanité, Jésus Christ, Fils de Dieu.

Marche avec nous, Marie , sur nos chemins de foi,
Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu

La première en chemin, joyeuse, tu t’élances,
Prophète de celui qui a pris corps en toi.
La parole a surgi, tu es sa résonance
Et tu franchis des monts pour en porter la voix.

R/ Marche avec nous, Marie, aux chemins de l’annonce,
Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

3 – La première en chemin, tu provoques le signe
Et l’heure pour Jésus de se manifester.
« Tout ce qu’Il vous dira, faites-le ! » et nos vignes
Sans saveur et sans fruit, en sont renouvelées.

R/ Marche avec nous, Marie, aux chemins de l’écoute,
Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

4 – La première en chemin pour suivre au Golgotha
Le fruit de ton amour que tous ont condamné,
Tu te tiens là, debout, au plus près de la croix,
Pour recueillir la vie de son cœur transpercé.

R/ Marche avec nous, Marie, sur nos chemins de croix,
Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

5 – La première en chemin, brille ton espérance
Dans ton cœur déchiré et la nuit du tombeau.
Heureuse toi qui crois d’une absolue confiance ;
Sans voir et sans toucher, tu sais le jour nouveau.

R/ Marche avec nous, Marie, aux chemins d’espérance,
Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

6 – La première en chemin avec l’Eglise en marche,
Dès les commencements, tu appelles l’Esprit !
En ce monde aujourd’hui, assure notre marche ;
Que grandisse le corps de ton Fils Jésus Christ !

R/ Marche avec nous, Marie, aux chemins de ce monde,
Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

7 – La première en chemin, aux rives bienheureuses
Tu précèdes, Marie, toute l’humanité.
Du Royaume accompli tu es pierre précieuse
Revêtue du soleil, en Dieu transfigurée !

R/ Marche avec nous, Marie, aux chemins de nos vies,
Ils sont chemins vers Dieu, ils sont chemins vers Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *