Le P’tit Mot avant le départ, les vacances

DSA avant de partir pour une autre destination
DSA au bout d’un an de présence

Et pourquoi pas un Devoir de S’Asseoir en famille, en couple, ou pour soi ?
Ou plutôt une joie de s’asseoir pour partager ce que chacun a vécu à Singapour : au lycée français, dans une école internationale, dans une association sportive et bien sûr au sein de notre communauté catholique francophone.

Imaginez…
Permettre à ses parents, son conjoint, son plus jeune enfant de s’exprimer et d’être écouté.
Tout d’abord en partageant ses sentiments : joie de retrouver sa famille, ses cousins, ses parents qui vieillissent ;
Peur de l’inconnu, d’un nouveau travail ou d’une recherche de travail ;
Nouvel équilibre du couple ;
Regret de partir, de laisser des amis ;
Accepter que les sentiments soient divers au sein même de la fratrie…

Se dire ce qui nous a enrichis : diversité des pays visités, des sites remarquables laissés par les différentes religions ;
La culture qui m’a marqué et va permettre d’enrichir la mienne : ai-je rencontré des singapouriens ou des collègues ?
Pour ceux qui avaient une « helper » : comment l’ai-je remerciée ?
Qu’est-ce qui a fait résonances ou obstacles ?

Qu’ai-je découvert de ma pratique religieuse ? De mon engagement de Chrétien ?
Ce que j’ai mieux compris et intégré ;
Ce qui renforce mon identité de fils ou de fille de Dieu ;
Quel est le visage ou quels sont ceux des personnes rencontrées qui m ont permis de rencontrer Jésus ?

La messe signifie dire merci !  Et si vous vous disiez aussi quelques MERCI de l’aventure humaine et spirituelle vécue ensemble ?
Et si vous vous donniez quelques PARDON: ne pas avoir toujours réalisé les sacrifices demandés à mes enfants, à mon conjoint…
Et si vous disiez quelques STP comme des points d’attention pour croître, renforcer votre vie de couple ou de famille ?

A vous qui êtes avec nous depuis un an ou encore moins, ces questions peuvent être comme des points d’attention pour votre vie ici au sein de notre communauté.
Cette communauté animée par l’Esprit Saint rayonne par l’engagement de chacun à sa mesure. Elle nous évite d’être dans une bulle et vient parfois bousculer des manières d’être ou des certitudes figées.
Ce qui compte aujourd’hui et demain, c’est ce que vous ferez : pour vous vos proches et vos prochains qui peuvent devenir des frères.

Bonne route à tous et laissez un peu de place au Bon Dieu.

Père Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *