Le p’tit mot du mois de l’aumônier – FÉVRIER

Du cœur de pierre
au cœur de chair 

 

Avouons-le ! Comme c’est difficile de se laisser rencontrer !

par les autres, surtout s’ils ne me ressemblent pas ;
avec soi-même car je me fais peur : je peux découvrir des facettes de ma personne que je ne veux pas accueillir.
– Quant à vivre un cœur à cœur avec Dieu, cela peut sembler tellement loin de mes possibilités :  je me suis construit une image d’un Dieu lointain, juge, abstrait.

« Entrer en carême », c’est entrer dans une période de combat, de conversion pour mieux vivre ces rencontres.

C’est aussi une suite de crises.

Si je me lance dans cette aventure spirituelle, ma capacité d’endurcissement pourra s’arrondir et mon « cœur de pierre » devenir petit à petit « cœur de chair ».

Le carême peut être l’occasion de m’ouvrir aux autres au lieu de me fermer sur moi-même.

Pour grandir en humanité nos masques doivent tomber et « nos blindages »se briser.  L’amour est à ce prix.

Il faut du temps pour que notre « cœur de pierre »devienne doucement un « cœur de chair ».

Bonne entrée en carême !

PPP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *