Feuille de messe du dimanche 7 octobre – 27ème Semaine du Temps Ordinaire — Année B

 

COMMUNAUTÉ CATHOLIQUE
FRANCOPHONE DE SINGAPOUR


Annonces

(la feuille de messe suit plus bas)

  • Dimanche 14 octobre: Journée paroissiale à Fort Canning Park – Billetterie ouverte ici  jusqu’a mardi seulement! Pas de vente de billets sur place!
  • Pas de messe francophone le dimanche 21 octobre (Père Patrick sera avec la CCF de Kuala Lumpur. C’est l’occasion pour nous de rejoindre les églises locales de Singapour.)
  • Dimanche 28 octobre:messe dominicale à 10h30 à SJIJ (Adresse: Saint Joseph International Junior – 3 Essex Road – Singapore 309331)

 


Feuille de messe digitale

27ème Semaine du Temps Ordinaire — Année B

Garderie pour les enfants de 0 à 5 ans

Recevez la feuille de messe chaque dimanche en vous inscrivant ici:

 


Chant d’entrée

A toi puissance et Gloire
A Toi puissance et gloire,
A Toi honneur et force,
A Toi la majesté, ô Dieu à jamais !

Toi l’agneau immolé(bis)
Tu t’es livré pour nous(bis)
Tu as versé ton sang(bis)
Pour nous sauver

Et Dieu t’a exalté(bis)
Il t’a donné le nom(bis)
Au-dessus de tout nom(bis)
Jésus vainqueur.

Sur la terre et aux cieux(bis)
Tout genou fléchira(bis)
Toute langue dira(bis)
Tu es Seigneur !

*

Kyrie

1- Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison.

2- Christe eleison, Christe eleison, Christe eleison, Christe eleison.

3- Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison, Kyrie eleison.

*

Gloire à Dieu

Gloria, gloria, in excelsis Deo (bis)

Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.
Nous te louons, nous te bénissons,
Nous t’adorons, nous te glorifions,
Nous te rendons grâce, pour ton immense gloire,

Seigneur Dieu, Roi du ciel,
Dieu le Père tout-puissant.
Seigneur Fils unique, Jésus Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, Le Fils du Père.

Toi qui enlèves le péché du monde,
Prends pitié de nous ;
Toi qui enlèves le péché du monde,
Reçois notre prière ;
Toi qui es assis à la droite du Père,
Prends pitié de nous.

Car toi seul es saint, Toi seul es Seigneur,
Toi seul es le Très-Haut,
Jésus Christ, Avec le Saint-Esprit
Dans la gloire de Dieu le Père. Amen !

*

Bénédiction des enfants du partage d’Evangile

Bénis-les Seigneur, Bénis-les (ter), Seigneur, bénis-les.

Les enfants du partage d’Evangile partent en procession, rangée par rangée, derrière la Servante de l’Assemblée qui porte la Bible.

*

Première lecture

Lecture du livre de la genÈse  (2, 18-24)

Le Seigneur Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Je vais lui faire une aide qui lui correspondra. » Avec de la terre, le Seigneur Dieu modela toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les amena vers l’homme pour voir quels noms il leur donnerait. C’étaient des êtres vivants, et l’homme donna un nom à chacun. L’homme donna donc leurs noms à tous les animaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes des champs. Mais il ne trouva aucune aide qui lui corresponde.

Alors le Seigneur Dieu fit tomber sur lui un sommeil mystérieux, et l’homme s’endormit. Le Seigneur Dieu prit une de ses côtes, puis il referma la chair à sa place. Avec la côte qu’il avait prise à l’homme, il façonna une femme et il l’amena vers l’homme.

L’homme dit alors : « Cette fois-ci, voilà l’os de mes os et la chair de ma chair ! On l’appellera femme – Ishsha –, elle qui fut tirée de l’homme – Ish. » À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un.

– Parole du Seigneur.

*

Psaume (Ps 127 (128), 1-2, 3, 4-6)

R/ Que le Seigneur nous bénisse
tous les jours de notre vie !
(cf. Ps 127, 5ac)

Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !

Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d’olivier.

Voilà comment sera béni
l’homme qui craint le Seigneur.
De Sion, que le Seigneur te bénisse !
Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie,
et tu verras les fils de tes fils. Paix sur Israël.

 *

Deuxième lecture

Lecture de la lettre aux hébreux (HE 2, 9-11)

Frères,
    Jésus, qui a été abaissé un peu au-dessous des anges,
nous le voyons couronné de gloire et d’honneur
à cause de sa Passion et de sa mort.
Si donc il a fait l’expérience de la mort,
c’est, par grâce de Dieu, au profit de tous.
    Celui pour qui et par qui tout existe
voulait conduire une multitude de fils jusqu’à la gloire ;
c’est pourquoi il convenait qu’il mène à sa perfection, par des souffrances,
celui qui est à l’origine de leur salut.
    Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés
doivent tous avoir même origine ;
pour cette raison,
Jésus n’a pas honte de les appeler ses frères,

– Parole du Seigneur.

*

Acclamation de l’Évangile

Alléluia, Alléluia, Alléluia ! Alléluia, Alléluia, Alléluia !

*

Évangile 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (Mc 10, 2-16)

En ce temps-là, des pharisiens abordèrent Jésus et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle. Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. » Des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

    – Acclamons la Parole de Dieu.

*

Homélie

*

Profession de foi

Je crois en Dieu, le Père tout puissant,
Créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ;
qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge Marie,
a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli,
est descendu aux enfers ; le troisième jour est ressuscité des morts,
est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant,
d’où il viendra juger les vivants et les morts.
Je crois en l’Esprit Saint, à la Sainte Église catholique,
à la communion des saints, à la rémission des péchés,
à la résurrection de la chair, à la vie éternelle.
Amen.

*

Prière universelle

Accueille au creux de tes mains la prière de tes enfants

*

Offertoire  

  1. Au soir d’amour parlant sans parabole,
    Jésus disait : si quelqu’un veut m’aimer,
    Toute sa vie qu’il garde ma parole,
    Mon père et moi viendront le visiter.
    Et de son coeur faisant notre demeure
    Venant à lui nous l’aimerons toujours,
    Rempli de paix nous voulons qu’il demeure,
    En notre Amour, en notre Amour.

 

  1. Vivre d’amour, c’est vivre te ta vie
    Roi glorieux, délice des élus
    Tu vis pour moi, caché dans une hostie
    Je veux pour Toi, me cacher ô Jésus.
    A des amants, il faut la solitude
    Un coeur à coeur qui dure nuit et jour
    Ton seul regard fait ma béatitude
    Je vis d’Amour, je vis d’Amour.

 

  1. Vivre d’amour, c’est bannir toute crainte
    Tout souvenir des fautes du passé.
    De mes péchés, je ne vois nulle empreinte
    En un instant l’amour a tout brûlé
    Flamme divine, Ô très douce fournaise
    En ton foyer je fixe mon séjour
    C’est en tes feux que je chante à mon aise :
    Je vis d’Amour, je vis d’Amour.

 *

Sanctus 

Sanctus, Sanctus, Sanctus, Dominus Deus Sabaoth

Sanctus, Sanctus, Sanctus, Deus Sabaoth

Pleni sunt caeli et terra gloria tua

Hosanna, hosanna, hosanna in excelsis (bis)

Bénédictus qui venit in nomine Domini

Hosanna, hosanna, hosanna in excelsis (bis)

*

Notre Père

Notre Père,
qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite
sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui
notre pain de ce jour.
Pardonne-nous
nos offenses,
comme nous pardonnons
aussi à ceux qui
nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

*

Agneau de Dieu

Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Miserere nobis (bis)
Agnus Dei, qui tollis peccata mundi, Dona nobis pacem.

*

Communion

R/ Prenez et mangez, ceci est mon corps,
Prenez et buvez, voici mon sang !
Ouvrez vos cœurs !
Vous ne serez plus jamais seuls :
Je vous donne ma vie.

1- Demeurez en moi, comme je demeure en vous,
Qui demeure en mon amour, celui-là portera du fruit.
Comme Dieu, mon Père, ainsi je vous ai aimés.
Gardez mes paroles, vous recevrez ma joie !

R/ Prenez et mangez, ceci est mon corps,
Prenez et buvez, voici mon sang !
Ouvrez vos cœurs !
Vous ne serez plus jamais seuls :
Je vous donne ma vie.

2- Je vous ai choisis pour que vous portiez du fruit.
Gardez mon commandement et vous demeurerez en moi.
Comme je vous aime, aimez-vous d’un seul Esprit.
Je vous donne ma vie : vous êtes mes amis !

R/ Prenez et mangez, ceci est mon corps,
Prenez et buvez, voici mon sang !
Ouvrez vos cœurs !
Vous ne serez plus jamais seuls :
Je vous donne ma vie.

3- Je vous enverrai l’Esprit Saint, le Paraclet.
Il vous conduira au Père et fera de vous des témoins.
Cherchez, vous trouverez, demandez, vous obtiendrez,
Afin que le Père soit glorifié en vous !

R/ Prenez et mangez, ceci est mon corps,
Prenez et buvez, voici mon sang !
Ouvrez vos cœurs !
Vous ne serez plus jamais seuls :
Je vous donne ma vie.

*

Bénédiction

*

Chant d’envoi

1- Si le vent des tentations s’élève,
Si tu heurtes le rocher des épreuves.
Si les flots de l’ambition t’entraînent,
Si l’orage des passions se déchaîne :

R/ Regarde l’étoile, invoque Marie,
Si tu la suis, tu ne crains rien !
Regarde l’étoile, invoque Marie,
Elle te conduit sur le chemin !

2-Dans l’angoisse et les périls, le doute,
Quand la nuit du désespoir te recouvre.
Si devant la gravité de tes fautes
La pensée du jugement te tourmente :

R/ Regarde l’étoile, invoque Marie,
Si tu la suis, tu ne crains rien !
Regarde l’étoile, invoque Marie,
Elle te conduit sur le chemin !

3-Si ton âme est envahie de colère,
Jalousie et trahison te submergent.
Si ton coeur est englouti dans le gouffre,
Emporté par les courants de tristesse :

R/ Regarde l’étoile, invoque Marie,
Si tu la suis, tu ne crains rien !
Regarde l’étoile, invoque Marie,
Elle te conduit sur le chemin !

4- Elle se lève sur la mer, elle éclaire,
Son éclat et ses rayons illuminent.
Sa lumière resplendit sur la terre,
Dans les cieux et jusqu’au fond des abîmes.

R/ Regarde l’étoile, invoque Marie,
Si tu la suis, tu ne crains rien !
Regarde l’étoile, invoque Marie,
Elle te conduit sur le chemin !

CODA

Si tu la suis, tu ne dévies pas,
Si tu la pries, tu ne faiblis pas.
Tu ne crains rien, elle est avec toi,
Et jusqu’au port, elle te guidera.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *