Caritatif – Présentation du foyer Tanjung Pinan

Le foyer a été créé il y a environ 30 ans par un prêtre MEP, le père Henri Jourdain. Depuis de nombreuses années, 2 volontaires viennent en tant que grand frère pour faire grandir les jeunes qui leur sont confiés. Il accueille des jeunes, aujourd’hui 30, venant pour plusieurs raisons. Tout d’abord, l’avantage financier est intéressant pour les parents qui peuvent bénéficier de réductions. En effet, le foyer est sponsorisé par des donateurs, notamment de Singapour, permettant une réduction du prix d’inscription pour les familles pauvres. Actuellement, 4 familles françaises aident 4 enfants au sein du foyer. D’autres parents, plus riches, préfèrent cependant que leurs jeunes grandissent dans ce foyer et dans cette école catholique de Tanjung Pinang, plutôt qu’à Batam (d’où viennent beaucoup de jeunes) où ils seraient entraînés par des groupes pas forcément sains. D’autres encore viennent d’îles isolées où il n’y a tout simplement pas de lycée.
Qui dit foyer, dit vit en communauté. Il faut alors s’organiser… Après un lever à 5h aux aurores, quelques étirements sportifs en groupe et une bonne douche d’eau de pluie, les enfants rejoignent la messe quotidienne à 6h. Suit le petit-déjeuner, et c’est parti pour l’école !

Pendant le temps de l’école, les volontaires vont sur le marché. Des moments très conviviaux, même si les conditions d’hygiènes peuvent surprendre quand on compare à Singapour… !

Les volontaires s’occupent, avec le directeur indonésien, de faire tourner le foyer (logistique, comptabilité) et surtout de l’éducation des enfants. Nous sommes ici donc comme des grands frères.
Au retour de l’école, les enfants dégustent le repas préparé par la cuisinière et filent faire la sieste. A 15h30, le ménage collectif ne motive pas tout le monde mais est essentiel pour la bonne tenue de la maison.

A 16h, c’est le traditionnel foot quotidien, véritable addiction tant pour les jeunes que pour les volontaires. Véritable occasion de créer du lien avec le jeune.

C’est d’ailleurs un des objectifs de l’année pour les volontaires. Partager des moments conviviaux avec les jeunes afin que notre message soit plus crédible. Tisser des relations personnelles avec les jeunes est aussi important pour faire progresser chacun.
Après une deuxième douche, le moment du travail personnel arrive. Tous les enfants sont présents physiquement dans la salle, mais parfois l’esprit est ailleurs…

Après le dîner, et après une autre heure d’étude, les enfants récitent ou chantent les complies dans la chapelle du foyer. Une prière introduit le silence de la nuit.

Chaque année, deux volontaires prennent en main le foyer avec le directeur indonésien. Ils ne choisissent ni le pays ni la mission.
Une belle expérience d’abandon !

Les besoins du foyer :

  • Contribuer à l’achat de plus de fruits pour les enfants
  • Contribuer à la restauration du hall d’entrée du foyer en participant aux frais de peintures
  • Contribuer à la réparation des gouttières afin de récupérer un maximum d’eau de pluie
  • Chaussures de foot (pour éviter qu’ils jouent pieds nus)
  • Contribuer à l’achat d’équipements sportifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *